Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

11 décembre 2008 – La Cour suprême déclare illégal le prélèvement des cotisations d’assurance – emploi pour les années 2002, 2003 et 2005, constate la CSN

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

11 décembre 2008 – La Cour suprême déclare illégal le prélèvement des cotisations d’assurance – emploi pour les années 2002, 2003 et 2005, constate la CSN

La Cour suprême déclare illégal le prélèvement des cotisations d’assurance-emploi pour les années 2002, 2003 et 2005, constate la CSN

Dans un jugement attendu et rendu aujourd’hui, la Cour suprême du Canada a donné raison partiellement à la CSN au sujet des cotisations de la caisse d’assurance-emploi.

Dans une décision unanime, la Cour suprême a établi que le gouvernement fédéral a perçu illégalement les cotisations à l’assurance-emploi pour les années 2002, 2003 et 2005, soit 53,4 milliards de dollars.

Durant toutes ces années, les cotisations n’ont pas été perçues directement par le Parlement. C’est le gouverneur général en conseil qui a prélevé ces taxes, ce qui est illégal et inconstitutionnel.

Selon la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, « on ne peut pas constater que plus de 53 milliards de dollars ont été prélevés illégalement sans se poser la question des correctifs à apporter. Pour nous, il est clair que ces sommes ont été prélevées dans les poches des travailleuses, des travailleurs et des employeurs. Le correctif doit servir à bonifier le régime d’assurance-emploi. Et ce, d’autant plus que nous sommes à l’aube d’une crise économique d’une ampleur rarement vue ».

Elle a aussi ajouté, « l’argent des cotisations doit aller à ceux qui en ont besoin, les chômeuses et les chômeurs ! »

La présidente de la CSN presse le gouvernement fédéral de profiter des 12 mois dont il dispose « pour réhabiliter le régime d’assurance-emploi, le ramener à sa fonction première : protéger les travailleuses et les travailleurs en leur assurant une sécurité économique entre deux emplois ».

Les modifications apportées au régime par le gouvernement fédéral au cours des dernières années ont fait en sorte de réduire l’accessibilité, la durée et le montant des prestations. En effet, 43 % seulement des chômeuses et des chômeurs ont droit à des prestations. En 1989, ce pourcentage se chiffrait à 83 %.

La présidente de la CSN interpelle tous les partis politiques pour qu’ils saisissent cette opportunité de restaurer cet important régime social. Claudette Carbonneau lance aussi un appel aux forces vives de la société civile pour intensifier la campagne en cours depuis plusieurs années visant la bonification du régime d’assurance-emploi. D’autant plus que le 26 janvier, le gouvernement fédéral va déposer son budget à la Chambre des communes.

Rappelons que la CSN participe à une vaste coalition, Les Sans Chemise, réclamant les modifications suivantes :

  • une amélioration importante de l’accessibilité au régime d’assurance-emploi ;
  • une augmentation notable du taux de prestations ;
  • une plus longue période de prestations ;
  • une réelle caisse autonome ;
  • l’abolition du délai de carence.

La CSN représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, et ce, tant dans les secteurs privé que public.


Source : CSN – 11 décembre 2008

Pour renseignements : Michèle Filteau, Service des communications de la CSN, cel. : 514 598-2155 ou Michel Crête, CSN-Information, 514 598-2454, cell. : 514 703-0777

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket