Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

11 janvier 2007 – Sous la menace de fermeture – Les travailleurs d’Olymel de Vallée – Jonction se prononceront sur les demandes de l’entreprise

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

11 janvier 2007 – Sous la menace de fermeture – Les travailleurs d’Olymel de Vallée – Jonction se prononceront sur les demandes de l’entreprise

Sous la menace de fermeture

Les travailleurs d’Olymel de Vallée-Jonction se prononceront sur les demandes de l’entreprise

Les travailleurs de l’usine Olymel à Vallée-Jonction, en Beauce, prendront connaissance, ce dimanche 14 janvier, du contenu des propositions que la direction de la société a soumis à leurs représentants lundi dernier. Afin, disent ses porte-parole, de redresser sa situation financière dans le secteur de l’industrie porcine,Olymel cherche à obtenir d’importantes concessions de la part des travailleurs et menace de fermer l’usine si ses demandes étaient refusées.

Mardi, les représentants syndicaux de l’usine beauceronne et ceux de l’usine de découpe de Saint-Simon qui négocient de façon regroupée leur convention collective depuis plusieurs années, se sont réunis pour évaluer la situation. Les deux comités exécutifs ont convenu de présenter une proposition commune à leur assemblée générale respective. Le syndicat de Saint-Simon tiendra son assemblée le samedi 13 janvier. Les travailleurs de Vallée-Jonction, qui devront se prononcer au scrutin secret sur les demandes de concessions d’Olymel, se réuniront le dimanche 14.

Le président de la Fédération du commerce, Jean Lortie, estime que l’approche unilatérale d’Olymel n’a rien pour susciter la confiance chez les travailleurs. « Le fait que les demandes d’Olymel à l’endroit des travailleurs de Vallée-Jonction soient assorties d’une menace de fermeture, sans que la pérennité de l’usine et la qualité des emplois ne soient l’objet de quelque garantie que ce soit, est un bien mauvais message lancé aux travailleurs et la plus mauvaise façon d’engager le dialogue », déplore-t-il.

Les présidents des deux syndicats, Gino Provencher et Richard Martin seront disponibles pour des entrevues après l’assemblée de dimanche à Tring-Jonction. L’assemblée débutera à 9 heures à l’Hôtel National.


Source : CSN – 11 janvier 2007

Pour renseignements : Roger Deslauriers, Information-CSN bureau; 514 598-2378, cell. : 514 916-8041

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket