Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

11 mai 2008 – Grève de 24 heures reportée – Les syndiqué – es de la basilique Notre – Dame rejettent les dernières offres patronales

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

11 mai 2008 – Grève de 24 heures reportée – Les syndiqué – es de la basilique Notre – Dame rejettent les dernières offres patronales

Le 11 mai à 18 h 30

Le syndicat de la basilique Notre-Dame souligne la fête des Mères

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la basilique Notre-Dame (CSN) à Montréal souligne la fête des Mères, ce 11 mai. Avant la tenue du concert de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM), prévu pour 19h30 ce soir, des membres du syndicat ne feront pas de tintamarre, mais voudront plutôt souhaiter une bonne fête aux mères qui assisteront au concert.

Sans convention collective depuis le 31 décembre 2005, soit depuis près de deux ans et demi, les syndiqué-es souhaitent ainsi sensibiliser le grand public à leur cause : conclure une convention collective protégeant, entre autres, leurs emplois.

« Ce n’est pas la première manifestation de bonne volonté dans cette négociation », a rappelé Guylaine Wiseman, la présidente du syndicat regroupant 34 employé-es. En effet, le syndicat avait déjà annulé un débrayage de deux heures prévu pour le Vendredi saint, le 14 mars dernier, ainsi qu’un 24 heures qui était prévu pour le dimanche de Pâques.

« Encore une fois, nous envoyons un message positif à notre employeur. Notre patience a tout de même ses limites. S’il devait y avoir un conflit de travail à la basilique, c’est parce que la Fabrique Notre-Dame aura recherché la confrontation », de dire Guylaine Wiseman.

L’employeur est en demande

Dans le cadre de cette négociation, c’est l’employeur qui est en demande. Les employé-es de bureau, les guides, les préposé-es aux boutiques, les sacristains et les techniciens s’opposent à une réorganisation du travail aux effets néfastes. Celle-ci se traduirait notamment par une réduction du nombre d’heures de travail des guides ou des techniciens et l’instauration de deux quarts de travail différents (soir et nuit) pour les sacristains au cours d’une même semaine. En plus des vacances et des congés mobiles, il y a également un désaccord concernant les absences pour les visites médicales et le financement des congés parentaux.

Le 21 mars, les employé-es ont rejeté, à scrutin secret, à 77 % les offres dites finales et globales de l’employeur.


Source : CSN – 11 mai 2008

Renseignements : Jean-Marie Vézina, conseiller syndical au Conseil central du Montréal métropolitain (CSN), (514) 792-0794

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket