Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

12 avril 2006 – Un cortège funèbre se rend au bureau de Jean Charest, à Sherbrooke

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

12 avril 2006 – Un cortège funèbre se rend au bureau de Jean Charest, à Sherbrooke

Un cortège funèbre se rend au bureau de Jean Charest, à Sherbrooke

Dans quelques jours, le 14 avril prochain, la population du Québec sera appelée à se remémorer l’élection d’un gouvernement de droite, c’est-à-dire l’élection du Parti libéral du Québec. Ce 14 avril 2003 est un jour sombre pour la majeure partie de la population du Québec.

Aujourd’hui, 12 avril 2006, un cortège funèbre s’est mis en branle dans les rues de Sherbrooke à l’heure du midi et s’est rendu aux bureaux du député de Sherbrooke, incinérateur en chef des conditions de travail de milliers de travailleuses et de travailleurs du Québec.

Plusieurs des participantes et participants de ce cortège funèbre sont des salariés du secteur public particulièrement éprouvés par le décret de décembre dernier.

Souvenons-nous que le gouvernement Charest a imposé les conditions de travail de ses salarié-es, et ce, sans même avoir essayé de négocier.

Les travailleuses et les travailleurs, membres de la CSN, portent le deuil et ont symboliquement décidé d’enterrer les idées néolibérales de ce gouvernement. Ils en ont assez que soient privilégiés les idéaux corporatistes au détriment des idéaux de la population en général.

Par ailleurs, une autre manifestation est prévue à l’occasion de la réunion du conseil d’administration de l’Agence de développement des réseaux locaux de santé et de services sociaux, le 12 avril 2006, à compter de 19 heures. Les travailleuses et les travailleurs feront connaître leur mécontentement face à l’imposition du décret. L’agence est située au 300, King Est, à Sherbrooke.


Source : Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie – CSN – 12 avril 2006

Pour renseignements : Jean Lacharité, président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie – CSN 570-6963 Colombe Landry, vice-présidente régionale FSSS – CSN Estrie 1-877-981-5174 ou 563-7545

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket