Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

12 décembre 2008 – Manifestation de membres de la CSN–Construction pour mettre fin à une situation discriminatoire

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…

12 décembre 2008 – Manifestation de membres de la CSN–Construction pour mettre fin à une situation discriminatoire

Manifestation de membres de la CSN-Construction pour mettre fin à une situation discriminatoire

Les membres de la CSN-Construction aux Îles-de-la-Madeleine ont manifesté, le 11 décembre au matin, devant les installations d’Hydro-Québec à Cap-aux-Meules pour que cesse une situation discriminatoire envers les travailleuses et les travailleurs de la construction de la région. Avec à leur tête le président de la CSN-Construction, Alain Mailhot, ils ont de nouveau demandé à la société d’État d’agir afin de réellement favoriser l’embauche des travailleurs des Îles-de-la-Madeleine sur les chantiers du Grand Nord du Québec.

Les syndiqué-es pressent Hydro-Québec de prévoir une disposition obligeant ses sous-contractants à assumer les coûts de transport des travailleurs entre leur lieu de résidence et les aéroports de desserte du Grand Nord : Montréal, Québec, Bagotville, Abitibi.

Une personne qui va travailler sur les chantiers du Grand Nord québécois revient à son lieu de résidence tous les 40 jours, et ce, au frais du sous-contractant. Comme les frais de transport entre les Îles-de-la-Madeleine et les aéroports qui desservent les grands chantiers sont élevés, les sous-contractants refusent de recruter des personnes provenant des régions éloignées. Ils se privent ainsi d’une main-d’œuvre qualifiée.

Pour la CSN-Construction, cette revendication vaudrait également pour tous les travailleurs du Québec, peu importe leur lieu d’origine.

Selon Alain Mailhot, la réputation des travailleurs madelinots n’est plus à faire. « Partout où ces derniers ont travaillé, ce ne sont que de bons mots qu’on entend à leur sujet. Ils sont travaillants et ils n’ont pas peur du gros ouvrage. » Le porte-parole de la CSN-Construction déplore aussi la non-réceptivité d’Hydro-Québec dans ce dossier. Il a rappelé que jusqu’ici les représentants de la société d’État ont répondu négativement à deux lettres envoyées sur ce sujet. L’une en provenance de l’ex-député des Îles-de-la-Madeleine, M. Maxime Arseneau, et l’autre de la CSN-Construction.

« J’espère qu’Hydro-Québec reconnaîtra enfin son rôle auprès de la société québécoise et fera en sorte qu’aucune discrimination ne soit faite envers qui que ce soit, et ce, peu importe son lieu de résidence », a conclu Alain Mailhot.

La CSN-Construction et le Conseil central de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine interviennent régulièrement sur ce sujet depuis maintenant deux ans.

Présente dans toutes les régions du Québec, la CSN-Construction regroupe quelque 18 000 travailleuses et travailleurs l’industrie de la construction.

Fondée en 1921, la CSN compte plus de 300 000 membres œuvrant dans tous les secteurs d’activité, tant dans le secteur privé que dans le secteur public.


Source : CSN – 12 décembre 2008

Pour renseignements : Robert Mercier, conseiller syndical CSN aux Îles-de-la-Madeleine, Tél. : 418 986-5880 Michel Crête, CSN-Information, Tél. : 514 598-2454 ou 514 703-0775.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket