Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

12 novembre 2005 – La CSST donne raison aux chauffeurs de Laval – La voie réservée aux autobus est dangereuse

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

12 novembre 2005 – La CSST donne raison aux chauffeurs de Laval – La voie réservée aux autobus est dangereuse

La CSST donne raison aux chauffeurs de Laval

La voie réservée aux autobus est dangereuse

La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a donné entièrement raison, vendredi soir, aux chauffeurs d’autobus de la Société de transport de Laval (STL), qui refusaient d’emprunter la voie qui leur est réservée sur le boulevard des Laurentides, au nord du pont Viau, parce qu’ils estiment qu’elle est dangereuse autant pour eux que pour les automobilistes et les usagers.

Dans sa décision, l’inspecteur de la CSST indique qu’il « existe un danger justifiant [les chauffeurs] à refuser d’emprunter la voie réservée aux autobus sur le boulevard des Laurentides entre la rue Proulx et le boulevard Cartier ». Afin d’éliminer ce danger, l’inspecteur précise que les mesures nécessaires doivent être prises afin d’empêcher les véhicules motorisés de virer à gauche aux intersections concernées et que toute autre mesure jugée équivalente par l’inspecteur doit être mise en application avant que le travail ne reprenne.

Cette décision, rendue en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) est exécutoire. En conséquence, il va de soi que « la voie réservée aux autobus n’ouvrira pas tant qu’elle ne sera pas sécuritaire », a précisé le président du Syndicat des chauffeurs de la Société de transport de Laval, affilié à la CSN, Richard Ouimet.

Rappelons que malgré de nombreuses discussions et solutions mises de l’avant par le syndicat des chauffeurs, auprès de la STL, aucun moyen efficace pour contrer le danger identifié par la CSST n’avait été mis en place. Face à cette situation, les chauffeurs n’ont eu d’autre choix que de recourir à l’article 12 de la LSST, qui stipule qu’un travailleur a le droit de refuser d’exécuter un travail s’il a des motifs raisonnables de croire que l’exécution de ce travail l’expose à un danger pour sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique ou peut avoir l’effet d’exposer une autre personne à un semblable danger.

Au cours des derniers mois, des accidents impliquant des autobus s’étaient produits sur la voie réservée, blessant entre autres un chauffeur. Le syndicat souhaitait que l’employeur installe une barrière aux intersections jugées dangereuses, le long de la voie réservée au centre du boulevard afin de couper le passage aux automobilistes, ou que cette voie soit déplacée à droite, ce qu’avait refusé la STL.


Source : CSN – 12 novembre 2005

Pour renseignements : Richard Ouimet, président du syndicat, cellulaire : 514 743-9525 ; Benoit Aubry, Information-CSN : 514 247-3198

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket