Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

12 septembre 2004 – Conférence fédérale – provinciale : La santé doit demeurer la priorité selon la CSN

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

12 septembre 2004 – Conférence fédérale – provinciale : La santé doit demeurer la priorité selon la CSN

Conférence fédérale-provinciale : La santé doit demeurer la priorité selon la CSN

À la veille de la conférence fédérale-provinciale sur la santé, la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, estime que le premier ministre du Québec se doit de respecter ses engagements électoraux concernant le financement du réseau de la santé et des services sociaux.

« La question du déséquilibre fiscal entre Ottawa et les provinces demeure un enjeu majeur pour le développement du Québec et fait l’objet d’un consensus québécois depuis plusieurs années. Si le premier ministre était partie prenante de ce consensus la semaine dernière, jamais la CSN ne va cautionner le cynisme dont le gouvernement fait maintenant preuve à l’égard de la population », d’indiquer Claudette Carbonneau.

La présidente de la CSN tient à rappeler que, dans son cadre financier, le gouvernement libéral s’était engagé à verser 2 milliards de dollars d’argent neuf en santé, l’an dernier, alors qu’il n’a consenti qu’un milliard de dollars.

« Les besoins demeurent criants. Le Québec est la province qui consacre le moins d’argent aux services à domicile. Que se soit en matière de temps d’attente, de services à la jeunesse et aux personnes âgées ou de services de première ligne, les besoins demeurent immenses », rappelle la présidente de la CSN.

« Ayant fait de la santé sa grande priorité, le premier ministre aura des comptes à rendre, avant tout à la population. Le chemin entre Ottawa et Québec est bien court et le premier ministre devra rapidement se raviser quant à l’utilisation des sommes consenties par Ottawa. La CSN sera sur la ligne de feu pour rappeler au premier ministre ses engagements électoraux », avertit Claudette Carbonneau.

La CSN entend suivre de près les travaux de la conférence fédérale-provinciale sur la santé qui commence demain. La centrale syndicale continuera d’insister sur l’importance d’obtenir un règlement complet sur la question du déséquilibre fiscal et de la péréquation.

La Confédération des syndicats nationaux regroupe 2800 syndicats qui représentent 280 000 membres oeuvrant dans la plupart des secteurs d’activité.


Source : CSN – 12-09-2004

Pour renseignements : Michelle Filteau, directrice du Service des communications de la CSN tél. : (514) 598-2155

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket