130 femmes immigrantes congédiées veulent être réintégrées!

Articles récents

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Les nouvelles dépenses d’Ottawa pour le logement, annoncées avant le budget, représentent un effort louable d’augmentation…
Un employeur qui perd la carte pour des jeans

Un employeur qui perd la carte pour des jeans

La quarantaine de travailleurs de Shred-It n’ont eu d’autre choix que d’entrer en grève ce matin…
La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN est déçue de la décision de la Cour suprême du Canada de ne pas…
Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Hier soir, lors d’une assemblée générale extraordinaire, les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de Brissette…
Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Alors que se tient aujourd’hui la Rencontre nationale des partenaires sur l’avenir de la forêt, les…
Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

À l’aube de la saison des travaux sylvicoles, le Conseil central du Bas-Saint-Laurent, la Fédération de…

CRDITED de Montréal

130 femmes immigrantes congédiées veulent être réintégrées!

Le Conseil central du Montréal-métropolitain (CCMM-CSN) organise, à midi trente, un rassemblement public devant le siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants de développement (CRDITED) de Montréal. Sous le thème Notre réintégration, une obligation!, l’événement vise à appuyer les 130 travailleuses congédiées illégalement, en mars 2011. Pour la plupart des femmes immigrantes alors largement sous-payées, elles réclament leur pleine réintégration dans les emplois qu’elles ont occupés durant des années, parfois près de 25 ans, auprès de clientèles vulnérables souffrant de déficience intellectuelle.

Intervenantes en milieu de vie ou préposées aux résidents, ces travailleuses expérimentées et sans reproche ont été à l’emploi d’agences privées de main-d’oeuvre misent en place par le CRDI Lisette-Dupras, devenu le CRDITED à la suite d’une fusion d’établissements en 2012. Elles ont toutes été licenciées avant même que la Commission des relations de travail (CRT) n’ait conclu à un stratagème développé par cet établissement public pour se soustraire à ses obligations, dont celle de leur donner des conditions de travail similaires à celles offertes aux salarié-es du centre. Payées 10 $ à 12 $ l’heure lors de leur congédiement, leur rémunération était fixée à moins de 60 % de celle du secteur public pour un travail identique. C’est sans compter l’absence de protection comme la sécurité d’emploi ou encore d’avantages sociaux tels que régime de retraite, assurance collective, jours de maladie payés, congés sociaux, etc.

« Malgré la décision de la CRT rendue en juin 2011, confirmée par la Cour supérieure en mars 2012 et en dépit de promesses faites par la direction du centre de réintégrer ces femmes, explique Gaétan Châteauneuf, president du CCMM, celle-ci continue à multiplier les recours en présentant devant un tribunal d’arbitrage objection sur objection, signe d’un acharnement inexplicable et combien coûteux pour ses salariées qui ont donné sans compter. Nous allons les appuyer jusqu’à ce qu’elles obtiennent gain de cause. »

Pour Reine Desmarais, présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs du CRDITED de Montréal-CSN, qui représentent ces femmes, « Il faut que cette saga, qui dure depuis trop longtemps, cesse immédiatement. L’employeur se doit de trouver les moyens de réintégrer ces femmes. En tardant inutilement le règlement du dossier, très onéreux au plan juridique, il leur envoie ainsi qu’à la population le message que ces femmes sont des moins que rien que l’on peut balayer du revers de la main. »

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CRDITED de Montréal-CSN compte plus de 1200 membres et est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), qui regroupe un peu plus de 125 000 membres dans toutes les régions du Québec. La CSN représente plus de 300 000 membres, et ce, dans les secteurs d’activité tant privé que public.

Lieu du rassemblement :

CRDITED de Montréal (Siège social – secteur Nord) 75, rue Port Royal Est, Montréal (Qc), H3L 3T1

Quand : 12h30 aujourd’hui

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023