Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

14 juillet 2006 – Massif de la Petite – Rivière – St – François – Le syndicat demande la conciliation

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

14 juillet 2006 – Massif de la Petite – Rivière – St – François – Le syndicat demande la conciliation

Massif de la Petite-Rivière-St-François

Le syndicat demande la conciliation

(Baie Saint-Paul) Le comité exécutif du Syndicat des salariés du Massif de la Petite-Rivière-St-François (CSN) se positionne en mode de négociation et réclame l’intervention d’un conciliateur afin de dénouer l’impasse qui subsiste avec le promoteur Daniel Gauthier et se dit prêt à discuter des quatre points mis sur la table par ce dernier.

De fait, Daniel Gauthier, initiateur du projet du « territoire du massif », exige d’intégrer le travail des cadres avec celui des équipes de travail de salariés syndiqués, l’attribution des postes selon la compétence, sans prendre en compte l’ancienneté, la fusion de postes (flexibilité dans l’exécution des tâches) et une convention collective d’une durée de six ans. Notons que la convention collective en vigueur vient à échéance le 31 décembre 2007.

Le syndicat souhaite que M. Daniel Gauthier acceptera cette démarche de s’allier à un tiers afin de guider les partis dans leurs efforts menant à une entente. Le syndicat désire une intervention la plus rapide possible de la part du service de conciliation et de médiation du Ministère du Travail dans ce dossier et s’engage, dès que les quatre points en litige auront connu leur dénouement en conciliation, à soumettre le tout en assemblée générale avec diligence.


Source : Confédération des syndicats nationaux – 14 juillet 2006

Pour renseignements : Entrevues: Ann Gingras, présidente du Conseil Central Québec-Chaudières-Appalaches de la CSN, (418) 573-0080; Information: Yvan Sinotte, (514) 979-6338

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket