Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

15 juin 2006 – Un réexamen approfondi du régime forestier s’impose

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

15 juin 2006 – Un réexamen approfondi du régime forestier s’impose

Un réexamen approfondi du régime forestier s’impose

Prenant acte des constats posés par la commission présidée par Guy Coulombe, des problèmes de rareté qui se posent dans les forêts de feuillus et de la remise en cause de la gestion de notre ressource par l’industrie américaine du bois d’oeuvre, le congrès de la FTPF-CSN a adopté une plate-forme de revendications adressée au gouvernement dans laquelle il réclame un examen à fond de notre régime afin de « voir comment nous devons assurer la pérennité de notre ressource ainsi que son allocation aux fins industrielles ».

Pour justifier cette demande, les congressistes notent, entre autres, que le régime forestier en vigueur au Québec n’a pas revu depuis 1986, année de l’adoption de la Loi sur les forêts.

Sous le titre, Urgence : vers une stratégie de renforcement de l’industrie québécoise des produits forestiers, le document adopté convient qu’une telle réforme devra cependant intervenir en y associant tous les acteurs du milieu : autochtones, régions, environnementalistes, chercheurs, gouvernement, industrie et syndicats; « non seulement pour gérer le changement , mais surtout pour assurer que cette industrie soit innovatrice, pour agir afin que les ressources qui lui sont absolument nécessaires renforcent sa position concurrentielle et pour que le Québec reconnaisse l’importance cruciale de cette industrie pour son avenir industriel et pour le développement de ses régions ».

De plus, les syndicats de la FTPF-CSN réclament la mise en place d’un observatoire du milieu forestier afin que l’évolution de l’industrie soit suivie sur une base régulière. « D’une crise à l’autre, nous ne comptons plus les groupes de travail, les comités ad hoc qui se forment à l’occasion, les colloques, les rapports et les démarches de l’industrie et des groupes d’intérêt auprès des gouvernements.

« Pour anticiper le changement, pour adopter des pratiques forestières et industrielles exemplaires et pour appuyer une culture de l’innovation, il nous apparaît nécessaire que soit institué un forum permanent regroupant les industriels, de l’exploitation de la ressource et de la transformation, les gouvernements, les syndicats et les institutions de recherche. »

Le congrès de la FTPF-CSN fait porter ses priorités sur cinq volets, qui justifient ces revendications d’une réforme du régime forestier et d’un suivi du milieu : la revalorisation des ressources forestières, la modernisation de l’appareil productif, l’innovation, la diversification des produits et l’observatoire du secteur forestier.

Le congrès de la FTPF-CSN se poursuit jusqu’à vendredi à Québec, sous le thème « Une ressource à protéger, des emplois à sauvegarder ».


Source : Fédération des travailleurs du papier et de la forêt (FTPF-CSN) – 15 juin 2006

Pour renseignements : Yvan Sinotte, Information CSN, 514 979-6338

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket