Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

15 mars 2007 – La Montérégie, cheval de Troie de la privatisation des CHSLD ?

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

15 mars 2007 – La Montérégie, cheval de Troie de la privatisation des CHSLD ?

Campagne électorale

La Montérégie, cheval de Troie de la privatisation des CHSLD ?

Le gouvernement du Parti libéral évite soigneusement de parler de « réingénierie » et de partenariats public et privé (PPP), des thèmes qui ont été omniprésents dans son discours durant la première partie de son mandat. Les PPP ont fait l’objet de tant de critiques démontrant qu’ils génèrent des coûts plus élevés que les projets sous gestion publique, que le gouvernement Charest a choisi de se faire très discret sur ses intentions à l’occasion de la campagne électorale.

Selon Luc Pearson, vice-président pour la Montérégie de la Fédération de la santé et des services sociaux-CSN, il y a cependant lieu d’être très préoccupé d’un projet de partenariat public et privé pour la construction et la gestion d’un centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de 200 lits à Saint-Lambert. « Il est très difficile d’obtenir de l’information sur ce projet, car l’Agence régionale de la santé et des services sociaux et le CSSS Champlain ne semblent pas en détenir. Toute la prise de décision concernant ce projet relève entièrement du Conseil du trésor, présidé par la ministre Monique Jérôme-Forget », de dire le vice-président régional de la FSSS.

L’appel de manifestation d’intérêt lancé en juin 2006 indique que le gouvernement décidera à l’été 2007 du choix de l’entreprise qui exploitera le nouveau CHSLD en PPP. Rien n’indique que le plus bas soumissionnaire sera retenu et il n’est pas exclu qu’une entreprise étrangère soit choisie. « L’appel de manifestation indique même que l’entreprise choisie pourra se voir confier la construction et la gestion d’autres CHSLD en Montérégie et à Laval », soutient Luc Pearson, qui déplore le caractère secret de toute cette opération.

Le projet de CHSLD en PPP va plus loin que tout ce que l’on a vu jusqu’à maintenant. « Il ne s’agit pas uniquement de construire ou de louer un bâtiment à un établissement. L’entreprise choisie devra fournir toute la gamme des soins d’assistance et des soins spécialisés que l’on retrouve dans nos CHSLD publics », s’indigne Luc Pearson, qui dit craindre que toute l’opération ne se solde par des pertes d’emplois parmi le personnel des CHSLD publics de la Montérégie en raison de fermetures de lits évoquées par le CSSS Champlain.

Les candidats doivent se prononcer contre la privatisation

Luc Pearson demande aux candidates et aux candidats des divers partis des circonscriptions de la Montérégie d’appuyer le personnel des CHSLD de la Montérégie et de se prononcer contre le projet de confier en PPP l’hébergement de personnes âgées en perte d’autonomie. « J’invite les candidates et les candidats à défendre le modèle d’institutions de santé et de services sociaux que nous nous sommes donné. La privatisation n’est pas une alternative, car de nombreuses études internationales démontrent que les systèmes de santé sous administration publique sont plus efficaces, sont plus équitables au plan social et sont plus efficients au plan économique », conclut le vice-président de la FSSS.


Source : CSN – 15 mars 2007

Pour renseignements : Claude Saint-Georges, Information FSSS, cell. : 514 258-7124

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket