Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

16 décembre 2008 – Régime de retraite – Les syndiqués du chantier maritime Verreault maintiennent leur appui au comité de négociation

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…

16 décembre 2008 – Régime de retraite – Les syndiqués du chantier maritime Verreault maintiennent leur appui au comité de négociation

Régime de retraite

Les syndiqués du chantier maritime Verreault réitèrent leur appui au comité de négociation

Lors de leur assemblée générale tenue dimanche dernier, les membres du Syndicat des travailleurs et des travailleuses des industries Verreault-CSN ont donné leur appui au comité de négociation syndical. Leur convention collective est échue depuis plus de trente mois et un processus de médiation arbitrale avait été entrepris il y a environ un an et demi.

L’assemblée générale a entériné les points qui ont fait l’objet d’une entente avec l’employeur devant le médiateur-arbitre. Un seul point demeure en litige, celui du régime de retraite. Ce dernier sera soumis sous peu à la mécanique d’arbitrage. La nouvelle convention collective serait d’une durée de 5 ans et viendrait à échéance le 31 octobre 2013.

Des gains appréciables ont été obtenus par les travailleurs, notamment au chapitre de la limitation du travail des cadres et de la sous-traitance ainsi que du respect de l’ancienneté dans les mouvements de main d’oeuvre. Des augmentations salariales annuelles de 2 %, rétroactives au 1er novembre 2005, sont prévues. L’augmentation pour les deux dernières années du contrat sera de 3 %.

Le président de la Fédération de la métallurgie-CSN, Alain Lampron, se dit heureux de l’appui des syndiqués, il appelle toutefois la direction de l’entreprise à respecter l’intégralité du contenu de l’entente. « La paix industrielle et les bonnes relations de travail doivent, pour durer, s’appuyer sur le respect mutuel des parties », souligne-t-il, à l’endroit des dirigeants du Groupe maritime Verreault.

Le président du Conseil central du Bas-Saint-Laurent-CSN, Vincent Couture présent à l’assemblée, abonde dans le même sens : « Depuis des années, ces travailleuses et ces travailleurs ne se sentent pas respectés. Ils vivent encore avec la convention du syndicat des marins qui laisse une large place à l’arbitraire patronal ; avec une convention CSN, ils pourront maintenant exiger le respect ».

Le syndicat est affilié à la Fédération de la Métallurgie qui représente 20 000 membres partout au Québec, ainsi qu’au Conseil central du Bas-Saint-Laurent-CSN qui lui représente plus de 10 000 membres partout au Bas-Saint-Laurent


Source : CSN – 16 décembre 2008

Pour renseignements : Roger Deslauriers, Service des communications de la CSN, tél. : 514 598-2378, cell. : 514 916-8041. Vincent Couture, président du Conseil central du Bas-Saint-Laurent, tél. : 418 750-1187

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket