16 juin 2006 – Villa St – Colomban : une première convention collective très satisfaisante

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

16 juin 2006 – Villa St – Colomban : une première convention collective très satisfaisante

Villa St-Colomban : une première convention collective très satisfaisante

La quinzaine de travailleuses et travailleurs de la Résidence privée St-Colomban, affiliée à la CSN, ont accepté, dans une proportion de 85%, l’entente de principe négociée à la table de négociation.

Cette première convention collective, qui fait suite à l’accréditation syndicale de l’été 2005, apporte des gains importants sur plusieurs plans. Au plan normatif, cette entente prévoit, entre autres :

  • un congé sans traitement d’une durée d’un an maximum aux fins d’étude ou pour s’occuper d’une personne de sa famille ;
  • lorsque l’employeur exige que la personne salariée suive une formation, le salaire est maintenu pour la durée de ladite formation ;
  • une clause de sous-traitance qui protège les emplois ;
  • la mise sur pied d’un comité de relations du travail.

Au plan monétaire, les principaux gains sont :

  • l’introduction d’un congé de maladie à compter de janvier 2007 et de trois jours en janvier 2009 ;
  • une prime de nuit de 0,50 $ l’heure ;
  • des augmentations salariales de 22% en deux ans pour les préposé-es aux bénéficiaires et les préposé-es à l’entretien ménager ;
  • des augmentations de 25% en deux ans pour les aide-cuisinières et de 20% pour les cuisinier-ères.

Ces augmentations de salaire permettront de rattraper des salaires comparables aux autres résidences privées syndiquées à la CSN en Estrie.


Source : Conseil central des syndicats natioanux de l’estrie (CSN) – 16 juin 2006

Pour renseignements : Claude Dallaire : 819 578-7083

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket