Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

16 mars 2007 – Action de solidarité des travailleurs de la minoterie Ogilvie

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…

16 mars 2007 – Action de solidarité des travailleurs de la minoterie Ogilvie

Action de solidarité des travailleurs de la minoterie Ogilvie

Les travailleurs de la minoterie Ogilvie, membres d’un syndicat affilié à la CSN, ont eu, sur l’heure de midi, l’occasion de fraterniser et d’appuyer leur comité de négociation, le vendredi 16 mars, lors « d’une cabane à sucre » dans le Vieux-Montréal. Leur syndicat les a accueilli et leur a offert, entre 11 h 15 et 12 h 15, des produits de l’érable dans le stationnement situé en face du moulin Ogilvie, 950, rue Mills.

« À quelques jours de la séance de conciliation du 23 mars, nous voulons envoyer un message clair à notre employeur : il faut que la négociation lève, et vite ! », a déclaré le président du syndicat, Pascal Tanguay.

Faits saillants

La convention collective de ce groupe d’employés est échue depuis le 25 septembre 2005, il y a près de 18 mois, et les négociations achoppent, entre autres, sur les augmentations de salaire, le régime d’assurance collective et le régime de retraite. Pour une convention collective d’une durée de trois ans, les syndiqués revendiquent une hausse salariale de 4 % pour chacune des années du contrat de travail, totalisant 12 %. De plus, ils réclament le retrait de la demande de leur employeur au chapitre de l’assurance collective. L’employeur voudrait que le délai de carence, soit la période durant laquelle la personne assurée n’est pas indemnisée, soit de sept jours. Actuellement, il est de trois jours. Les travailleurs souhaitent aussi la bonification du régime de retraite.

Vote de grève

Réunis en assemblée générale, le 16 février, les travailleurs ont rejeté à 90 % le projet de convention de leur employeur et du même souffle réaffirmé leur adhésion à leur projet. Ils ont voté, à scrutin secret, à 79 % en faveur du déclenchement de la grève générale illimitée au moment jugé opportun. Avant d’y recourir, ils doivent se revoir en assemblée générale pour déterminer la date de son exercice.

ADM

La minoterie Ogilvie est la propriété de l’entreprise américaine Archer Daniels Midland de Decatur, en Illinois. Soixante-quinze travailleurs y sont à son emploi à ses installations du Vieux-Montréal. Ils travaillent à titre d’opérateurs, de mélangeurs, de préposés aux élévateurs, d’électriciens, de mécaniciens, d’hommes d’entretien, de balayeurs, de techniciens. Le dernier conflit de travail à la minoterie Ogilvie du Vieux-Montréal remonte à 1995. À l’époque, les travailleurs avaient été en grève entre juin 1994 et septembre 1995, un conflit de plus de 15 mois.

Les relations de travail dans ce secteur sont assujetties au Code canadien du travail.


Source : CSN- 16 mars 2007

Pour renseignements : Michel Crête, Service des communications de la CSN, bur. : 514 598-2454 ou cell. : 514- 703-0775.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket