Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

16 novembre 2006 – Syndicat des ouvriers du Fer et du Titane (CSN) – Les travailleurs votent en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

16 novembre 2006 – Syndicat des ouvriers du Fer et du Titane (CSN) – Les travailleurs votent en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève

Syndicat des ouvriers du Fer et du Titane (CSN)

Les travailleurs votent en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève

C’est dans une proportion de 94 % que les travailleurs et travailleuses du Syndicat des ouvriers du Fer et du Titane (CSN), réunis en assemblée générale hier soir, à Sorel-Tracy, ont voté en faveur du déclenchement de moyens de pression, pouvant aller jusqu’à la grève, au moment jugé opportun.

En négociation depuis le mois de février dernier, 78 rencontres auront permis au syndicat d’arriver à une entente avec l’employeur sur la presque totalité des clauses dites normatives.

Cependant, depuis que les négociations traitent des questions pécuniaires, le syndicat se bute à une attitude très différente de la part de l’employeur.

L’employeur propose une convention collective de 7 ans, mais les augmentations salariales qu’il propose ne garantissent même pas le maintien du pouvoir d’achat. Cela est inacceptable.

Par ailleurs, le dépôt de l’employeur en ce qui concerne le fonds de pension vise à instaurer deux catégories de travailleurs. Il y aurait un régime pour les nouveaux employés et un régime pour les travailleurs actuellement à l’emploi. Mais, dans ce dernier cas, les mesures de retraite proposées par l’employeur obligeraient les travailleurs à prendre leur retraite à 60 ans s’ils veulent bénéficier de conditions bonifiées, ce qui signifie un recul par rapport au régime en vigueur.

Pierre Gélinas rappelle que les travailleurs et les travailleuses ont collaboré avec l’employeur pour régler les problèmes de qualité, de productivité et de santé-sécurité, contribuant ainsi à l’avancement de l’entreprise. Il faut que l’employeur traite les travailleuses et les travailleurs avec respect. Le message est on ne peut plus clair : l’objectif c’est d’obtenir les meilleures conditions possible.

Le syndicat demeure convaincu de pouvoir en arriver à un règlement. Il est disposé à rencontrer la partie patronale pour négocier de bonne foi et conclure une entente satisfaisante pour ses membres.

Le syndicat regroupe 1100 membres.


Source : CSN – 16 novembre 2006

Pour renseignements : Pierre Gélinas, Président du Syndicat des ouvriers du Fer et du Titane (CSN) Tél. : 450 742-1252 France Désaulniers, Information-CSN Cell. : 514 219-2947

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket