Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

17 juin 2004 – Rapport de la commission de l’éducation sur le financement des universités

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…

17 juin 2004 – Rapport de la commission de l’éducation sur le financement des universités

Rapport de la commission de l’éducation sur le financement des universités

La FNEEQ-CSN s’inquiète de la recommandation sur les dons privés

La Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) accueille dans l’ensemble favorablement le rapport de la commission de l’éducation portant sur la consultation générale sur les enjeux entourant la qualité, l’accessibilité et le financement des universités au Québec. Cependant, la FNEEQ s’inquiète vivement d’une recommandation du rapport qui invite le gouvernement à mettre en œuvre « de nouveaux moyens fiscaux afin d’encourager les dons privés aux fondations universitaires, ainsi que toute initiative valable en vue d’établir de nouveaux partenariats qui respectent la mission fondamentale et l’indépendance des universités ».

Pour la fédération, la mise en place de balises pour les dons privés n’empêchera pas une ingérence des entreprises dans la formation, la liberté académique et l’autonomie de gestion des universités. En fournissant des avantages fiscaux pour encourager de nouveaux partenariats, la commission nie le rôle de l’État de répartir équitablement le financement selon les priorités de la société québécoise. Ces avantages fiscaux vont intensifier une hiérarchie entre les universités en accentuant les inégalités dans le réseau. Pour Ronald Cameron président la FNEEQ-CSN, « on introduit ainsi au Québec les aspects les plus rétrogrades du modèle nord-américain, ce que nous rejetons ».

Par ailleurs, la FNEEQ-CSN appuie l’ensemble des recommandations portant sur l’importance des universités en régions. Les universités en région jouent un rôle clé quant à l’accessibilité des jeunes à l’université. « Nous sommes heureux de constater que le rapport a un souci réel pour les universités en région », a indiqué le vice-président de la FNEEQ-CSN, François Cyr.

D’autre part, la FNEEQ-CSN ne peut que reconnaître la pertinence de la première recommandation du rapport qui porte sur la valorisation de la fonction d’enseignement à l’université et du rôle important que joue les chargé-es de cours.

La fédération rappelle que lors de notre passage en commission parlementaire, le ministre de l’Éducation, Pierre Reid, avait souligné l’importance d’une enquête sur la situation des chargé-es de cours à l’université. La FNEEQ invite donc le ministre à tenir le plus rapidement possible cette enquête afin de réfléchir sur la place des chargé-es de cours dans les universités et sur leurs conditions de travail.


Source : FNEEQ– CSN – 17-06-2004

Pour renseignements : François Cyr, Vice-président FNEEQ-CSN, (514) 946-4471 Ronald Cameron, Président FNEEQ-CSN, (514) 217-0264

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket