17 octobre 2006 – Manifestation du Réseau de Vigilance à Québec Une rentrée sociale… pour exiger le respect des droits économiques et sociaux de la population québécoise

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

17 octobre 2006 – Manifestation du Réseau de Vigilance à Québec Une rentrée sociale… pour exiger le respect des droits économiques et sociaux de la population québécoise

Le nouveau programme fédéral pour les travailleurs âgés ne répond pas aux besoins selon la CSN

« Depuis des années, la CSN réclame un programme de soutien du revenu pour les travailleurs âgés non reclassables qui perdent leur emploi. Le gouvernement fédéral accouche aujourd’hui d’une souris avec une initiative ciblée qui ne répond en rien aux besoins réels. La CSN est extrêmement déçue », d’affirmer sa présidente, Claudette Carbonneau.

Ce que le gouvernement fédéral nous annonce, c’est uniquement un programme de mesures actives (évaluation des compétences, counselling, perfectionnement et formation) en vue d’aider les travailleuses et les travailleurs mis à pied à se trouver un nouvel emploi. « Nous ne nions pas qu’il y ait là un besoin, mais il y a une autre catégorie de travailleurs, celle des 55 ans et plus qui, peu importe les mesures actives qui leur seront offertes, n’ont aucune chance de se reclasser. Ce dont ils ont besoin, c’est d’un programme de soutien de leur revenu qui prendra la relève entre la fin de leurs prestations d’assurance-emploi et le début de leur retraite. Pour eux, il n’y a rien dans le programme annoncé aujourd’hui », de poursuivre Claudette Carbonneau.

« Pire, seuls les travailleurs et les travailleuses des secteurs de la foresterie, des pêches et du textile auront droit à l’Initiative ciblée pour les travailleurs âgés (ICTA), alors que les régions sont exclues, comme Montréal et Québec, ce qui est complètement inéquitable. Le gouvernement fédéral n’a décidément rien compris à nos revendications », dénonce Claudette Carbonneau.

« Force est de constater que les informations qui ont filtré, il y a quelques semaines, étaient tout à fait justes. Le verdict des parlementaires, lundi soir, était pourtant très clair. En appuyant la motion du Bloc québécois, ils demandaient au gouvernement fédéral de reconnaître l’importance de mettre en oeuvre un véritable programme de soutien du revenu pour les travailleurs âgés, qui s’appliquerait à tous les travailleurs non reclassables de 55 ans et plus, de tous les secteurs d’activité économique, et ce, dans toutes les régions. Ce que nous avons devant nous, aujourd’hui, ne répond absolument pas à cela », de conclure la présidente de la CSN.

La CSN représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs répartis dans ses syndicats affiliés.


Source : CSN – 17 octobre 2006

Pour renseignements : Michelle Filteau, directrice du Service des communications de la CSN, téléphone : 514 598-2162, cellulaire : 514 894-1326

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket