Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

18 février 2005 – FNEEQ – CSN : Le nouveau ministre de l’Éducation, Jean – Marc Fournier, doit donner un sérieux coup de barre !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

18 février 2005 – FNEEQ – CSN : Le nouveau ministre de l’Éducation, Jean – Marc Fournier, doit donner un sérieux coup de barre !

FNEEQ-CSN :

Le nouveau ministre de l’Éducation, Jean-Marc Fournier, doit donner un sérieux coup de barre !

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) prend acte du jeu des chaises musicales auquel le gouvernement a été contraint de se livrer. Plus particulièrement en ce qui concerne la nomination de Jean-Marc Fournier à titre de ministre de l’Éducation, la FNEEQ considère que cette nomination indique que les différents dossiers relevant de ce ministre connaîtront de nouveaux délais.

Après les coupes dans l’aide financière aux étudiantes et aux étudiants, les orientations de décentralisation concernant les cégeps, l’absence d’orientations pour les universités et le coup raté du financement des écoles juives, le nouveau titulaire de l’Éducation a un sérieux coup de barre à donner.

Il est urgent de trouver des solutions durables, afin d’affronter la crise démographique dans les réseaux de l’éducation. « Le nouveau titulaire du ministère de l’Éducation doit poser des gestes pour freiner la dégradation des réseaux de l’éducation », précise Ronald Cameron, président de la FNEEQ.

Le ministre Fournier doit modifier la trajectoire entreprise par son prédécesseur. Pour marquer sa volonté ministérielle, il doit immédiatement annoncer son refus d’introduire des sanctions intermédiaires au collégial, mettre un frein à la décentralisation accrue des programmes et renoncer à accorder aux collèges le pouvoir de les modifier et d’altérer les conditions d’admission. De même, les projets en formation professionnelle et technique qui remettent en question l’intégrité de l’enseignement collégial ne doivent pas être autorisés.

Par ailleurs, le ministre doit faire en sorte que le travail des chargé-es de cours universitaires soit vraiment reconnu. En outre, un geste important que devra poser le ministre dès ce printemps consiste à abroger les clauses dérogatoires qui permettent aux commissions scolaires d’offrir un enseignement confessionnel et ainsi procéder à un véritable système scolaire laïc pour toutes et tous.

Il doit dès maintenant s’engager à obtenir ce qu’il faut du gouvernement libéral et du Conseil du trésor pour pouvoir envoyer un message d’appui aux réseaux de l’éducation. Le prochain budget du gouvernement devra faire en sorte que les sommes dévolues à l’éducation répondent aux besoins des régions afin de maintenir l’offre et l’accessibilité aux études supérieures à l’ensemble de la population du Québec. « Une attention particulière devra être apportée aux cégeps, puisqu’ils représentent la porte d’entrée aux institutions de l’enseignement supérieur », ajoute le président de la FNEEQ.

La FNEEQ (CSN) est l’organisation syndicale la plus représentative de l’enseignement supérieur au Québec, regroupant plus de 8000 chargé-es de cours universitaires, 12 500 professeurs de cégeps et 1600 enseignantes et enseignants dans les établissements privés.


Source : FNEEQ– CSN – 18-02-2005

Pour renseignements : France Désaulniers, conseillère aux communications FNEEQ-CSN Tél. : 514-598-2294, cell. : 514-219-2947


Lire aussi :

Réaction de la CSN – Un remaniement ministériel qui ne change rien aux politiques du gouvernement Charest– 18 février 2005

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket