Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

19 mars 2004 – Rencontre de négociation annulée entre l’UQO et ses chargés de cours

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
L’éducation et l’enseignement supérieur seront-ils vraiment la « priorité des priorités » ?

L’éducation et l’enseignement supérieur seront-ils vraiment la « priorité des priorités » ?

La CSN accueille avec prudence la nomination de Bernard Drainville au ministère de l’Éducation et de…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
McGill doit relancer son Conservatoire de musique

McGill doit relancer son Conservatoire de musique

C’est avec consternation que le Syndicat des chargé-es de cours et des instructeurs-trices de McGill a…
Loi sur la liberté académique : restons vigilants malgré les avancées 

Loi sur la liberté académique : restons vigilants malgré les avancées 

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) est d’avis que les amendements…
PL-32 : pas de « véritable liberté académique » sans profonds amendements

PL-32 : pas de « véritable liberté académique » sans profonds amendements

Dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi sur la liberté académique dans…

19 mars 2004 – Rencontre de négociation annulée entre l’UQO et ses chargés de cours

Rencontre de négociation annulée entre l’UQO et ses chargés de cours

C’est avec stupéfaction que la présidente du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais (SCCC-UQO) a appris que l’employeur a annulé la rencontre de négociation prévue aujourd’hui, le 19 mars. Il n’est pas prêt à rencontrer le comité de négociation syndical. Aucune date n’a été proposée pour remplacer celle annulée.

« Nous croyons sincèrement que la rencontre de négociation d’aujourd’hui se conclurait par une entente de principe, car le principal élément toujours en litige est le salaire. L’entente de principe intervenue hier entre l’Université du Québec à Chicoutimi et ses chargés de cours nous permettait de constater que notre demande salariale est acceptable et que l’UQO ne veut sûrement pas que ses chargés de cours soient payés moins qu’ailleurs », selon Marie-Josée Bourget, présidente du syndicat.

Selon madame Bourget, « Nous informerons nos membres du résultat de la négociation à ce jour et des intentions de l’employeur quant à la poursuite des négociations, et ces derniers feront le choix de nos actions à venir. Le syndicat détient un mandat de grève générale illimitée depuis le 30 octobre dernier. Quatre journées de grève ont été exercées à ce jour. »

« Les membres sont impatients et comprennent mal l’attitude de l’employeur à ne pas régler rapidement cette négociation. L’employeur choisit l’affrontement et ne laisse aucun autre choix au syndicat que d’exercer son rapport de force », de dire Marie-Josée Bourget, présidente du syndicat affilié à la FNEEQ-CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket