Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

1er février 2006 – La FSSS – CSN adopte un plan d’action en opposition à la loi 142

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

1er février 2006 – La FSSS – CSN adopte un plan d’action en opposition à la loi 142

La FSSS-CSN adopte un plan d’action en opposition à la loi 142

Les 700 délégué-es de la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN, réunis en conseil fédéral à Drummondville, ont adopté un plan d’action dont l’objectif est de retrouver le droit à la négociation qui leur a été retiré par l’adoption, en décembre, de la loi 142 qui décrète les conditions de travail des syndiqué-es du secteur public jusqu’en 2010.

Au cours des prochaines, les membres de la FSSS rendront visible leur protestation dans tous les établissements où ils sont présents et tiendront plusieurs manifestations en région et à l’échelle nationale afin de sensibiliser les employeurs, les députés et la population aux impacts du décret.

Selon le président de la FSSS, Pierre Lamy, la loi 142 est une agression brutale contre tous les employé-es de l’État. « Elle touche de façon particulière tout le secteur de la santé et des services sociaux et encore plus odieusement notre fédération et la CSN. Ce règlement de compte à l’endroit de la FSSS, perçue comme trop dérangeante et trop combative, a été planifié de longue main par les associations patronales et le gouvernement », soutient Pierre Lamy.

Le décret aura des effets perceptibles sur le climat de travail et la motivation du personnel du réseau et éventuellement sur la qualité des services à la population, estime le président de la FSSS.

La FSSS est la seule organisation de la santé et des services sociaux qui a vu ses conditions de travail entièrement décrétées par la loi 142. Les membres de la FSSS se voient privés de particularités des conditions de travail, entre autres certaines de mesures favorisant la formation en emploi et sur les mesures d’attraction et de rétention du personnel qui ont été accordées à d’autres organisations.

La présence au conseil fédéral de la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, des membres du comité exécutif de la CSN et des présidentes et présidents des conseils centraux et des fédérations de la CSN a été fortement appréciée par les délégué-es des syndicats FSSS. Cette participation au conseil fédéral des dirigeants de la confédération témoigne de l’appui solidaire de l’ensemble du mouvement CSN à l’égard de la lutte qu’entreprend la FSSS.

La FSSS est la plus importante organisation syndicale du secteur de la santé et des services sociaux. Elle représente près de 105 000 membres, soit près de 45 pour cent de tout l’effectif du réseau. La fédération regroupe des membres dans toutes les catégories d’emploi et dans toutes les professions du réseau.


Source : FSSS-CSN – 1er février 2006

Pour renseignements : Claude Saint-Georges, 514 258-7124

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket