1er mars 2007 – L’espoir renaît pour les ex – travailleurs de la scierie Crête à la Tuque

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

Les services de l’aide juridique dispensés au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine pourraient à nouveau…
Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…

1er mars 2007 – L’espoir renaît pour les ex – travailleurs de la scierie Crête à la Tuque

Scierie Crête à la Tuque

L’espoir renaît pour les ex-travailleurs

Réunis en assemblée générale, mercredi dernier, les ex-travailleurs de la scierie Crête à La Tuque ont accepté les termes d’un nouveau contrat de travail. D’une durée de six ans, ce nouveau contrat de travail comporte des concessions significatives. Cependant, il faut le voir comme la contribution des travailleurs à la relance de leur usine, fermée depuis juin 2006.

En effet, cette nouvelle convention collective dispose de l’une des étapes à franchir pour la concrétisation d’un projet d’optimisation du feuillu piloté par l’entreprise de gestion Rémabec. Les travailleurs, maintenant à l’emploi de Gestion Rémabec, réintègreraient leur usine transformée en scierie de feuillus. Le projet Rémabec consiste en un centre de tri destiné exclusivement à la fibre de feuillu pour subvenir aux besoins de la nouvelle usine de sciage, aux industries John Lewis et à l’usine Smurfit-Stone.

Selon l’échéancier prévu, la nouvelle usine devrait fonctionner de façon régulière vers la fin de l’année 2007. D’ici là, les travailleurs devront suivre une formation, entre autres pour obtenir un diplôme professionnel en sciage de feuillus. Cette formation devrait commencer le 5 mars.

La Fédération des travailleurs et des travailleuses du papier et de la forêt (FTPF-CSN) est très satisfaite du chemin parcouru dans ce dossier et espère que tous les éléments pourront être mis en place prochainement pour une concrétisation officielle du projet de centre de tri.


Source : CSN – 1er mars 2007

Pour renseignements : Yves Gobeil, coordonnateur des services de la FTPF-CSN, 418 647-5775

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket