Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

20 octobre 2004 – Partenariat public – privé (PPP)

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

20 octobre 2004 – Partenariat public – privé (PPP)

Partenariat public-privé (PPP)

La Coalition J’ai jamais voté pour çadénonce le plan de PPP du gouvernement

À une semaine de l’ouverture de la commission parlementaire chargée d’étudier le projet de loi 61 sur l’Agence des partenariats public-privé, la Coalition J’ai jamais voté pour çadénonce ce projet inacceptable. Le gouvernement Charest entend, dans un avenir relativement proche, faire adopter la loi 61 sur le partenariat public-privé. Le projet de loi force tous les ministères, toutes les municipalités et tous les organismes publics et parapublics à recourir aux services de l’agence pour l’évaluation de la faisabilité des projets de partenariat public-privé. Ils se retrouvent ainsi sous la quasi-tutelle de l’agence, elle-même sous la responsabilité du Conseil du trésor.

Monique Jérome-Forget, présidente du Conseil du trésor et grande architecte du projet, était, l’an dernier, à la recherche de consultants pour la conseiller dans sa démarche de réingénierie et de partenariat public-privé. En tout, 34 compagnies ont répondu à l’appel. Selon la liste du Directeur général des élections du Québec, plusieurs administrateurs et associés des 13 compagnies finalement sélectionnées par le Conseil du trésor sont donateurs au Parti libéral du Québec. Mais qu’en est-il des administrateurs et associés des 21 autres firmes dont nous n’avons jamais obtenu les noms ? Que cache ce manque de transparence du gouvernement Charest ?

« Je pense qu’à la lumière des liens plutôt étroits qu’entretient le Parti libéral du Québec avec plusieurs dirigeants et administrateurs de ces grandes sociétés, partisanes des PPP, il y a lieu de s’inquiéter sur les réelles intentions du gouvernement de Jean Charest et il est justifié de se demander si les projets de PPP seront vraiment au service du bien commun », a déclaré Denis Turcotte, porte-parole de la Coalition J’ai jamais voté pour ça.

En effet, les administrateurs et associés de trois des firmes de la banque de consultants, Secor, KPMG et Raymond Chabot Grant Thornton, ainsi que BPR, une autre firme qui a hérité de contrats importants en matière de gestion de l’eau, ont donné en tout, en 2002, entre 78 530 $ et 85 235 $ au PLQ. En 2003, l’ensemble de leurs contributions a augmenté, atteignant 149 210 $ à 167 465 $.

Chez KPMG, 78 % des administrateurs et associés ont fait des dons au PLQ pour une somme allant de 58 220 $ à 66 150 $. Chez Raymond Chabot Grant Thornton, les administrateurs, les administratrices et les associé-es ont donné au PLQ plus de 177 000 $ au cours des quatre dernières années. Quant à Secor, la Coalition note qu’elle a obtenu, en moins d’un an, plus d’un demi-million de dollars pour étudier, entre autres, l’impact des défusions sur la nouvelle ville de Longueuil. Un de ses associés, Marcel Côté, est par ailleurs un stratège libéral reconnu.

La Coalition J’ai jamais voté pour çaregroupe des organismes communautaires et syndicaux. Elle organisait ce matin une manifestation pour dénoncer, devant les bureaux du Conseil du trésor, l’opération PPP.


Source : Coalition J’ai jamais voté pour ça – 20-10-2004

Pour renseignements : Denis Turcotte, Tél : (514) 844-4487 p.23, Cel : (514) 984-2724 Denise Lacelle, Cel: 998-0502

     

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket