20 octobre 2006 – Réaction de la CSN et de la FTPF sur le plan d’aide au secteur forestier : Enfin de l’aide pour les travailleurs !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

20 octobre 2006 – Réaction de la CSN et de la FTPF sur le plan d’aide au secteur forestier : Enfin de l’aide pour les travailleurs !

Réaction de la CSN et de la FTPF sur le plan d’aide au secteur forestier : Enfin de l’aide pour les travailleurs !

La CSN et sa fédération des travailleurs du papier et de la forêt (FTPF) saluent les mesures d’aide aux travailleurs de l’industrie forestière qui traverse une crise sans précédent. « Il s’agit d’une excellente nouvelle. Il était temps qu’on s’occupe des travailleurs et des communautés ! », ont déclaré Claudette Carbonneau et Sylvain Parent, président de la FTPF.

« Le gouvernement fédéral n’a pas livré la marchandise, cette semaine, pour soutenir financièrement les travailleurs âgés qui n’ont aucune chance de se reclasser. Il est heureux que Québec prenne le relais d’Ottawa sur cette question en offrant aux travailleurs non-reclassables de 55 ans et plus un soutien du revenu qui leur servira de pont financier jusqu’à leur retraite », d’affirmer la présidente de la CSN. Toutefois, il faudra étudier de plus près les critères d’admissibilité pour s’assurer de la portée réelle de cette mesure. « Il est cependant malheureux que de nombreux travailleurs d’autres secteurs en crise, comme le textile ou le vêtement, soient laissés pour compte. »

« Nos revendications en matière de formation ont également été entendues. En plus du programme fédéral-provincial qui consentira près de 10 millions de dollars pour faciliter le reclassement, les travailleurs auront droit à un soutien financier pour pallier à la fin de leurs prestations d’assurance-emploi en attendant que leur formation soit terminée », de souligner Sylvain Parent. Quant au programme de retraite anticipée, il faudra examiner plus à fond les modalités avant de se prononcer.

Les sommes consenties aux communautés demeurent timides mais constituent un pas dans la bonne direction. La CSN croit d’ailleurs, que pour traverser cette crise majeure, le travail conjoint de toutes les parties (communautés, travailleurs, industrie, gouvernement) doit s’intensifier. Le CSN et la FTPF offrent toute leur disponibilité.

En ce qui a trait aux mesures pour soutenir l’industrie, les 425 millions de dollars prévus au dernier budget sont toujours disponibles avec des mesures d’assouplissement pour en favoriser une plus grande utilisation, ce qui est positif. Les 150 millions de dollars prévus aux fins de financement des fonds de roulement et à des projets de regroupement vont dans ce sens et devraient favoriser davantage la consolidation des entreprises dans le besoin.

« Il faut, cependant, que les entreprises soient assujetties à des garanties de maintien d’emplois et de modernisation. L’argent doit servir à relancer les opérations et non à payer les banques ou à sécuriser davantage leurs engagements financiers », de poursuivre Sylvain Parent. Ainsi un montant de 275 millions de dollars est prévu pour des projets d’investissement et d’acquisitions d’actifs. L’annonce gouvernementale ne précise cependant pas quelle proportion de cette somme sera consacrée à l’aide à l’investissement ni comment cet argent permettra d’abord et avant tout de sauver des emplois.

« Le gouvernement prend plus de place dans les domaines des chemins forestiers, ce qui est aussi une bonne nouvelle. Les engagements en matière de plein reboisement sont encore plus prometteurs, mais le gouvernement ne doit pas oublier les conditions difficiles des travailleurs. Il doit améliorer ces conditions de travail et favoriser un meilleur accès à la syndicalisation, pour faciliter notamment le recrutement des travailleuses et des travailleurs », d’insister le président de la FTPF.

Claudette Carbonneau et Sylvain Parent croient par ailleurs qu’il faut déployer toutes les énergies pour trouver des solutions à plus long terme. La mise sur pied d’un observatoire forestier permettrait de mieux surveiller l’évolution de l’industrie. Il faut aussi prévoir d’autres phases de modernisation de l’appareil productif. Il faut intensifier les efforts de recherche et d’innovation. Il faut, enfin, revoir le mode de tenure forestière. La dernière réforme de notre régime forestier date de 1986. La Loi sur la forêt doit être réexaminée en profondeur.

La CSN représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs répartis dans ses syndicats affiliés. La FTPF-CSN représente 13 000 travailleurs des secteurs du papier et de la forêt.


Source : CSN – 20 octobre 2006

Pour renseignements : Michelle Filteau, directrice du Service des communications de la CSN, téléphone : 514 598-2162, cellulaire : 514 894-1326

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket