Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

21 octobre 2004 – Dans les cégeps, nous disons NON aux conventions locales

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

21 octobre 2004 – Dans les cégeps, nous disons NON aux conventions locales

Dans les cégeps, nous disons NON aux conventions locales

À l’occasion du congrès de la Fédération des cégeps qui se déroule à Québec, le personnel enseignant et le personnel de soutien des cégeps affiliés à la CSN ont manifesté fermement leur opposition aux projets de décentralisation et de négociations locales des conventions collectives prônés par la Fédération des cégeps et plusieurs administrations.

Pendant qu’à l’intérieur, les délégué-es au congrès étaient réunis pour discuter de la gouvernance des cégeps de demain, s’interroger sur le rendement et la performance des collèges, la gestion du changement et discuter des pistes de solution pour une meilleure gouvernance au cégep, à l’extérieur, les enseignantes, les enseignants et le personnel de soutien des cégeps dont les syndicats sont affiliés à la CSN ont de nouveau affirmé leur désaccord envers les projets de décentralisation et de négociations locales des conventions collectives.

Ronald Cameron, président de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) précise que « des conditions de travail identiques sur tout le territoire sont des garanties pour que les programmes offerts soient de qualité équivalente. »

Quant à Ginette Guérin, présidente de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), elle soutient également que les conditions de travail doivent être les mêmes dans tous les cégeps. « Nous ne reviendrons pas en arrière avec des conditions de travail qui diffèrent d’un endroit à un autre. À la CSN, on se bat contre les inégalités et pour l’équité. Nous n’accepterons pas de compromis à ce sujet. »

Enfin, Ann Gingras, présidente du Conseil central Chaudière-Québec- Appalaches souligne que ces attaques contre le réseau collégial découlent directement du plan de démolition du gouvernement Charest. « Les cégeps constituent un maillon essentiel du système d’éducation au Québec. En s’attaquant à ce réseau, le gouvernement favorise un appauvrissement collectif » a-t-elle affirmé.

Notre message est clair : nous disons non aux conventions locales et nous demandons à la Fédération des cégeps d’abandonner son projet de décentralisation des conventions collectives.

En outre, des dizaines de membres de la FNEEQ et de la FEESP ont profité de l’occasion pour remettre à Gaétan Boucher, pdg de la Fédération des cégeps, du chocolat équitable appelant à une négociation nationale équitable. Ils ont fait de même avec les directions de chacun des collèges participant à ce congrès.

La FEESP-CSN représente près de 4000 membres répartis dans 34 syndicats et la FNEEQ-CSN regroupe 12 500 enseignantes et enseignants dans 35 syndicats.


Source : FEESP, FNEEQ– CSN – 21-10-2004

Pour renseignements : Pierre-Luc Bilodeau, (FEESP-CSN), (514) 605-4426; France Désaulniers, (FNEEQ-CSN), (514) 219-2947

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket