Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

21 septembre 2005 – Le comité syndical de relance d’Olymel évalue d’autres scénarios et opte pour la discrétion

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

21 septembre 2005 – Le comité syndical de relance d’Olymel évalue d’autres scénarios et opte pour la discrétion

Le comité syndical de relance d’Olymel évalue d’autres scénarios et opte pour la discrétion

Le comité syndical de relance de l’usine Olymel de Princeville évalue présentement divers scénarios susceptibles de faciliter la réouverture de l’établissement et, pour cette raison, n’émettra plus aucun commentaire tant que cet examen est en cours.

Le dimanche 18 septembre, à 83 pour cent, les membres CSN du syndicat de l’usine Olymel de Princeville rejetaient les propositions de l’entreprise qui envisageait une réouverture assortie d’une réduction significative des conditions de travail.

Le lundi soir, 19 septembre, le comité syndical de relance rencontrait la direction d’Olymel pour lui faire part de la décision des travailleuses et travailleurs et des motifs à l’origine de celle-ci.

La direction a ensuite annoncé que l’usine demeurerait fermée.

Le comité syndical de relance évalue donc la situation et estime qu’il est plus approprié, pour l’instant, d’éviter toute intervention publique.


Source : CSN – 22 septembre 2005

Pour renseignements : Yvan Sinotte, 514-979-6338

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket