Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

23 février 2006 – Collège Notre – Dame – de – Lourdes : Le syndicat dénonce l’attitude de la direction

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

23 février 2006 – Collège Notre – Dame – de – Lourdes : Le syndicat dénonce l’attitude de la direction

Collège Notre-Dame-de-Lourdes : Le syndicat dénonce l’attitude de la direction

Le 2 février dernier, la direction déposait une deuxième offre finale et globale au comité de négociation du syndicat des enseignantes et des enseignants du Collège Notre-Dame-de-Lourdes de Longueuil. Présentée aux membres réunis en assemblée générale le 14 février, ceux-ci ont rejeté cette offre à près de 70 %, jugeant le tout incohérent. En effet, le projet comportait de nombreuses contradictions entre les articles, des attaques à l’autonomie du personnel enseignant, élargissait le droit de gérance de la direction et mettait en avant de nouvelles demandes ! Par ailleurs, au cours de cette même assemblée, les enseignantes et les enseignants acceptaient la demande patronale au sujet de la tâche et proposaient le statu quo sur le reste des clauses non réglées.

Depuis, la direction ne cesse de faire de la désinformation auprès des parents et du personnel, laissant sous-entendre que le collège serait dans l’obligation de fermer ses portes devant l’intransigeance du syndicat.

Selon Caroline Senneville, secrétaire générale de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), « ce n’est pas le conflit de travail qui risque d’entraîner la fermeture du collège, mais bien le manque de volonté de la direction d’en arriver à un règlement négocié puisqu’aucun sujet en litige, incluant la tâche du personnel enseignant, n’entraîne de coûts financiers pour le collège.. »

La FNEEQ (CSN) a par ailleurs déposée une plainte de négociation de mauvaise contre la direction du collège. Cette plainte devrait être entendue le 7 mars prochain à la Commission des relations du travail.

Rappelons que les négociations ont été entamées en juin 2003, qu’un conciliateur a été nommé au dossier en septembre 2004, que la direction a décrété un lock-out injustifié le 22 avril 2005, lock-out qui a été levé le 15 mai 2005. Depuis septembre 2005, plusieurs rencontres de conciliation ont eu lieu et malgré toute la bonne volonté du syndicat, la direction du collège fait preuve de rigidité.


Source : FNEEQ (CSN) – 23 février 2006

Pour renseignements : France Désaulniers, Conseillère aux communications FNEEQ-CSN tél. : 514 219-2947

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket