Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

24 avril 2007 – Dégel des droits de scolarité – La CSN réclame un débat public sur le financement des universités

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

24 avril 2007 – Dégel des droits de scolarité – La CSN réclame un débat public sur le financement des universités

Dégel des droits de scolarité

La CSN réclame un débat public sur le financement des universités

Réagissant au fait que le gouvernement entend imposer une première hausse des droits de scolarité universitaires dès l’automne prochain, la vice-présidente de la CSN responsable du dossier de l’éducation, Denise Boucher, indique que « procéder sans consultation au dégel rapide des droits de scolarité ne règle aucunement la question du sous-financement dont souffrent les universités. »

Pour la CSN, l’accessibilité aux études supérieures ne va pas de pair avec des droits de scolarité de plus en plus élevés. Convaincue que les universités doivent disposer d’un meilleur financement, la CSN est tout aussi persuadée que cela ne doit pas se faire sur le dos des étudiantes et des étudiants. « Hausser les droits de scolarité risque d’entraîner le décrochage de bon nombre d’étudiantes et d’étudiants, particulièrement ceux de la classe moyenne de laquelle on prétend pourtant se préoccuper », ajoute Denise Boucher.

Pour la CSN, c’est la nécessité d’un vaste débat public pour étudier à fond la question du financement des universités qui s’impose.

La Confédération des syndicats nationaux compte plus de 300 000 travailleuses et travailleurs de tous les types de milieux de travail, tant dans le secteur privé que dans le secteur public. La CSN est l’organisation syndicale la plus représentative de l’enseignement supérieur au Québec.


Source : CSN – 24 avril 2007

Pour renseignements : France Désaulniers, Conseillère aux communications, CSN Tél. : 514 598-2169 Cel. : 514 219-2947

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket