Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

24 février 2004 – Appel de la CSN en faveur de 11 syndicalistes emprisonnés en Haïti

Du même SUJET

Les employé-es de la CDPDJ en grève pour une troisième journée

Les employé-es de la CDPDJ en grève pour une troisième journée

Les employé-es de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse…
Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

24 février 2004 – Appel de la CSN en faveur de 11 syndicalistes emprisonnés en Haïti

Appel de la CSN en faveur de 11 syndicalistes emprisonnés en Haïti

La CSN, membre de la mission syndicale spéciale en Haïti, organisée par la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) et qui a eu lieu la semaine dernière, s’inquiète du sort des syndicalistes emprisonnés. Le représentant de la CSN a rencontré, avec les autres membres de la délégation CISL, les prisonniers et leurs avocats lundi et mardi dernier, à Port-au-Prince. Ces syndicalistes sont : David Dorme, Ludy Lapointe, Ernst Toncheau, André Saurel,Cédieu Dorvil, Jean Douleau Joseph, Réginald Saint-Jean, Stéphen Guerrier, Eloi Weche, Louis Roselere, Lulia Lubin.

Le ministre de la Justice d’Haïti, Monsieur Calixte DeLatour, a aussi été rencontré. Il a alors clairement laissé entendre que Madame Lulia Lubin, la seule femme syndicaliste arrêtée, serait libérée suivie des autres syndicalistes.

Une semaine plus tard, alors que la situation s’aggrave en Haïti, aucune libération n’a eu lieu. Ces syndicalistes, arrêtés sans mandat le 24 janvier dernier, alors qu’ils étaient paisiblement réunis au local syndical, sont aujourd’hui inculpés d’association de malfaiteurs et de complot contre la sûreté intérieure de l’État. La présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, a suivi pas à pas la mission et s’inquiète du sort réservé à ces syndicalistes, d’autant plus que les commissariats et les prisons semblent aujourd’hui être des lieux désignés d’affrontement entre partisans et adversaires du Président Aristide.

La CSN en appelle au gouvernement canadien et particulièrement au ministre des Affaires étrangères, Bill Graham, pour qu’il interroge les autorités haïtiennes sur le sort réservé à ces syndicalistes, pour qu’il intervienne spécifiquement pour garantir leur sécurité et reprenne à son compte les demandes formulées par la CISL au gouvernement haïtien, soit « la libération immédiate de tous les syndicalistes détenus », conformément aux engagements pris le 15 février en présence de la délégation CISL.

De plus, la CSN a écrit à Monsieur Calixte Delatour, ministre de la Justice et de la Sécurité en Haïti, pour réitérer la demande faite par la délégation de la CISL de procéder à la libération immédiate des syndicalistes détenus.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN), affiliée à la CISL, représente plus de 280 000 membres répartis dans 2 700 syndicats.


Source : CSN – 24-02-2004

Pour renseignements : incent Dagenais, responsable des affaires internationales et adjoint au comité exécutif CSN tél. : (514) 598-2273 Michelle Filteau, directrice du Service des communications-CSN, tél. : (514) 598-2155

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket