Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

24 février 2005 – Des militants de la CSN ont manifesté pour dénoncer une conférence de la présidente du Conseil du trésor sur les PPP, à Montréal

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…

24 février 2005 – Des militants de la CSN ont manifesté pour dénoncer une conférence de la présidente du Conseil du trésor sur les PPP, à Montréal

Des militants de la CSN ont manifesté pour dénoncer une conférence de la présidente du Conseil du trésor sur les PPP, à Montréal

Près de 200 militantes et militants du Conseil central du Montréal métropolitain de la CSN ont manifesté devant le Club St-Denis, à Montréal, pour dénoncer une conférence de la présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, devant les membres de l’Association de l’industrie des technologies de la santé (AITS).

Le vice-président de la CSN, Roger Valois, présent sur place, a tenu à dénoncer les liens étroits qu’entretient la présidente du Conseil du trésor avec l’industrie privée. « Avec sa conférence intitulée, Les PPP : pour une amélioration et un développement du réseau de la santé, Madame Jérôme-Forget est venue livrer le mode d’emploi au secteur privé. Il est totalement faux de prétendre que la notion de profits dans le domaine hospitalier va engendrer une amélioration. Ce sont les conditions de travail et de vie des employé-es et des patients qui vont en souffrir ! »

Au cours de sa conférence, la présidente du Conseil du trésor a répondu aux questions de l’industrie : Quand l’Agence des partenariats public-privé sera fonctionnelle ; comment les PPP peuvent-ils contribuer au réseau de la santé ; quel sera le mode de fonctionnement entre le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et l’Agence ; qui deviendra le principal interlocuteur ; comment l’industrie peut se préparer à cette évolution, etc.

L’Association de l’industrie des technologies de la santé regroupe des compagnies qui oeuvrent principalement dans les domaines médical et biomédical. Il s’agit d’un groupe de lobbying et de représentation. Aussi est-il surprenant de constater que le MSSS compte parmi ses membres associés.

La présidente du Conseil du trésor a été des plus clairs au cours d’une conférence de presse au début du mois. Les trois grands projets hospitaliers de Montréal, le CHUM, le centre hospitalier universitaire McGill, et l’agrandissement de l’Hôpital Sainte-Justine seront parmi les premiers projets soumis à la nouvelle Agence des partenariats public-privé, qui devrait entrer en fonction le mois prochain.

« Le temps presse. Les projets sont déjà commencés, à Sainte-Justine, notamment. La notion de profits dans les hôpitaux, ça n’a aucun bon sens. » Le vice-président de la CSN donne en exemple l’entretien ménager. « On imagine facilement qu’en confiant l’entretien au privé, on assistera à une prolifération des infections du type C. difficile. »

Roger Valois a réitéré une revendication, maintes fois défendue par la CSN : « Nous réclamons un véritable débat public sur la pertinence d’introduire des partenariats public-privé dans le domaine hospitalier mais aussi dans bien d’autres secteurs où le gouvernement veut se départir de ses responsabilités. Ce débat réclamé par une majorité de groupes, au moment de la Commission parlementaire sur le projet de loi 61 qui a créé l’Agence des PPP, n’a jamais eu lieu. Les Québécoises et les Québécois ont leur mot à dire, surtout quand il s’agit de leur santé », a conclu Roger Valois.


Source : CCMM – CSN – 24-02-2005

Pour renseignements : Charles Gagnon, conseiller syndical CCMM-CSN, cellulaire : (514) 984-2541

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket