Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

27 août 2008 – Arrêt de travail des agents de sécurité au Casino de Montréal

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

27 août 2008 – Arrêt de travail des agents de sécurité au Casino de Montréal

Arrêt de travail des agents de sécurité au Casino de Montréal

Le Syndicat des employées et employés de la Société des casinos du Québec (CSN) a avisé les dirigeants du Casino de Montréal que les agents de sécurité quitteront leur poste de travail aujourd’hui à 16 h 45. Ils le reprendront à 21 heures ce soir. Au cours de cette période, les agents de sécurité occuperont les bureaux de l’administration.

Coup de semonce

Devant l’intransigeance de l’employeur, ce débrayage d’une durée limitée s’avère un coup de semonce. « Nos membres sont déterminés. La question de l’horaire de travail est primordiale », indique Mme Ginette Guérin, présidente de la Fédération des employées et employés de services publics (CSN). Le mode de fonctionnement pour l’attribution des quarts de travail est en vigueur depuis neuf ans au Casino de Montréal et il respecte les besoins de l’employeur. La question du régime d’horaire de travail est le principal motif de rejet de l’entente de principe conclue le 1 eraoût dernier pour l’unité sécurité.

Négociations au point mort

Depuis la rencontre de négociation tenue lundi de cette semaine, aucune nouvelle rencontre n’a eu lieu et aucune autre n’est prévue pour l’instant. « Nous espérons toujours en arriver à une entente avant vendredi matin, moment fixé par l’assemblée générale de l’unité sécurité pour déclencher la grève générale si aucune entente n’intervient d’ici là », affirme Mme Guérin. « Ayant déposé une nouvelle proposition lundi, nous attendons un signal de l’employeur pour reprendre les négociations », conclut-elle.

Rappel

Le 17 août dernier, près de 18 mois après l’expiration de leur convention collective, les membres de l’unité Sécurité ont voté, dans une proportion de 94,3 %, pour le déclenchement de débrayages d’une durée limitée si les négociations ne progressaient pas et d’une grève générale à compter du vendredi 29 août, si aucune entente de principe n’intervient d’ici là.

L’unité Sécurité du Syndicat des employés de la Société des Casinos du Québec (CSN) regroupe près de 200 membres.


Source : CSN – 27 août 2008

Photo : Michel Giroux

Pour renseignements : France Désaulniers, Service des communications de la CSN, tél. : 514 219-2947

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket