27 janvier 2006 – Fermeture de l’usine d’Olymel de Saint – Simon – Réactions syndicales

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

27 janvier 2006 – Fermeture de l’usine d’Olymel de Saint – Simon – Réactions syndicales

Fermeture de l’usine d’Olymel de Saint-Simon

Réactions syndicales

La Fédération du commerce (CSN) et le Syndicat des travailleurs d’Olymel de Saint-Simon déplorent vivement l’annonce faite aujourd’hui de la fermeture de l’usine de Saint-Simon en septembre 2006.

Ce sont plus de 520 travailleurs qu’Olymel prévoit mettre à pied à la fin de l’été, en plus des 126 qui perdront leur emploi à compter du 10 février. Il s’agit d’une autre étape dans le processus de rationalisation brutal entrepris par Olymel au cours des derniers mois. Après avoir obtenu, avec le même genre de tactique, des concessions dans plusieurs de ses usines, l’entreprise de l’agro-alimentaire chercherait-elle maintenant à appliquer la même médecine à ses travailleurs de Saint-Simon ? Quoi qu’il en soit, Olymel, par son annonce d’aujourd’hui, montre qu’elle entend utiliser tous les moyens dont elle dispose pour faire payer ses projets d’expansion dans l’Ouest canadien par les travailleurs du Québec.

La direction de la Fédération du commerce rencontrera les représentants des syndicats lundi pour faire le point et développer des moyens pour contrer la fermeture annoncée. « Nous allons analyser la situation de l’entreprise à la lumière des annonces qu’elle a rendues publiques ce vendredi et développer les stratégies pour y faire face », a indiqué Jean Lortie, président de la Fédération du Commerce (CSN).


Source : CSN – 27 janvier 2006

Pour renseignements : Roger Deslauriers, CSN-Information, tél. : 514 598-2378, cellulaire : 514 916-8041.

   

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket