27 octobre 2008 – Fermeture de l’usine de Saint – Simon – Olymel comparaîtra pour outrage au tribunal

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

Les services de l’aide juridique dispensés au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine pourraient à nouveau…
Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…

27 octobre 2008 – Fermeture de l’usine de Saint – Simon – Olymel comparaîtra pour outrage au tribunal

Olymel devant la Cour supérieure du Québec

La présidente de la CSN réaffirme l’appui de la CSN aux travailleurs de Saint-Simon

Bien décidés à rappeler les conséquences qu’a eus la perte prématurée de leur emploi sur leur vie, les ex-travailleurs de l’usine d’Olymel à Saint-Simon ont dressé une tente devant l’édifice qui abrite les locaux de la CSN à Saint-Hyacinthe. Entre-temps, dans la même ville, au Palais de justice, Olymel se voit contraint de répondre à une accusation d’outrage au tribunal.

Les représentants de la CSN ont assuré les travailleurs du soutien de la centrale tant et aussi longtemps que justice n’aura pas été faite. Un point de presse a été tenu à cette occasion.

Olymel fait face, depuis lundi, à une accusation d’outrage au tribunal devant la Cour supérieure car, malgré les décisions de différentes cours qui la forçaient à maintenir les activités de découpe de porc à son usine de Saint-Simon jusqu’au 30 septembre 2007, Olymel a choisi de fermer ses portes, le 20 avril 2007. Les auditions sont maintenant terminées, la juge entendra les plaidoyers mercredi.


Source : FC—CSN – 28 octobre 2008

Texte: Roger Deslauriers, Service des communications de la CSN Photos : Michel Giroux

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket