Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

27 octobre 2008 – Fermeture de l’usine de Saint – Simon – Olymel comparaîtra pour outrage au tribunal

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

27 octobre 2008 – Fermeture de l’usine de Saint – Simon – Olymel comparaîtra pour outrage au tribunal

Olymel devant la Cour supérieure du Québec

La présidente de la CSN réaffirme l’appui de la CSN aux travailleurs de Saint-Simon

Bien décidés à rappeler les conséquences qu’a eus la perte prématurée de leur emploi sur leur vie, les ex-travailleurs de l’usine d’Olymel à Saint-Simon ont dressé une tente devant l’édifice qui abrite les locaux de la CSN à Saint-Hyacinthe. Entre-temps, dans la même ville, au Palais de justice, Olymel se voit contraint de répondre à une accusation d’outrage au tribunal.

Les représentants de la CSN ont assuré les travailleurs du soutien de la centrale tant et aussi longtemps que justice n’aura pas été faite. Un point de presse a été tenu à cette occasion.

Olymel fait face, depuis lundi, à une accusation d’outrage au tribunal devant la Cour supérieure car, malgré les décisions de différentes cours qui la forçaient à maintenir les activités de découpe de porc à son usine de Saint-Simon jusqu’au 30 septembre 2007, Olymel a choisi de fermer ses portes, le 20 avril 2007. Les auditions sont maintenant terminées, la juge entendra les plaidoyers mercredi.


Source : FC—CSN – 28 octobre 2008

Texte: Roger Deslauriers, Service des communications de la CSN Photos : Michel Giroux

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket