28 octobre 2008 – Résidences Navarro de Saint – Léonard – La CRT ordonne l’arrêt des représailles pour activités syndicales

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

28 octobre 2008 – Résidences Navarro de Saint – Léonard – La CRT ordonne l’arrêt des représailles pour activités syndicales

Résidences Navarro de Saint-Léonard

La CRT ordonne l’arrêt des représailles pour activités syndicales

La Commission des relations du travail (CRT) a ordonné, hier, à Résidences Navarro, de Saint-Léonard, de se conformer immédiatement à une série de mesures pour que cessent l’ingérence, l’entrave et les représailles pour activités syndicales à l’endroit du Syndicat des travailleurs et travailleuses des centres d’hébergement du grand Montréal-CSN. L’ordonnance provisoire est valide jusqu’au 13 novembre, jour prévu de l’audition.

Le vice-président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Jeff Begley, commente : « La liste des plaintes déposées par le syndicat ferait probablement dresser les cheveux sur la tête de tout syndicaliste digne de ce nom, tant les moyens employés pour entraver la vie syndicale des travailleurs affiliés à la CSN ont été variés et nombreux. »

En conséquence, la commissaire Susan Heap ordonne, entre autres, à Résidences Navarro, ses cadres, ses représentants ou mandataires, de cesser de surveiller, de suivre ou de tenter d’écouter les conversations entre les officiers du syndicat, les conseillers syndicaux et les membres du syndicat. La CRT ordonne également à Résidences Navarro de cesser immédiatement d’assigner un agent de sécurité ou toute autre personne pour surveiller les déplacements et les activités des officiers du syndicat, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur des lieux de travail.

62 caméras de surveillance…

Dans la même veine, la commissaire enjoint Résidences Navarro et ses représentants de permettre au syndicat et à ses officiers de rencontrer les salariés de l’unité de négociation aux locaux des pauses et du syndicat, sans la présence d’un gardien de sécurité, d’un représentant de l’employeur, d’un cadre ou d’un agent de sécurité. Notons que pas moins de 62 caméras de surveillance ont été dénombrées dans l’établissement…

De plus, la CRT ordonne à Résidences Navarro de surseoir à sa décision de suspendre le président du syndicat, de le réintégrer immédiatement dans son poste et de lui remettre la clé du local syndical qu’on lui avait enlevée.

Dans sa requête à la CRT, le syndicat rappelait notamment que, le 15 octobre dernier, la Commission avait rendu une ordonnance provisoire dans laquelle elle ordonnait à Navarro de laisser libre accès au local des officiers du syndicat et à ses conseillers, puis de leur permettre de rencontrer les membres du syndicat. Mais la direction de l’établissement avait continué de poser des gestes d’entrave, tout en faisant de l’intimidation auprès du président du syndicat.

Bref, sur fond de maraudage par le Syndicat des Métallos, les moyens mis en œuvre par l’employeur pour rendre la vie impossible au syndicat CSN n’ont cessé depuis le 10 août dernier, alors que les Métallos déposaient une première demande d’accréditation, qui s’avéra être minoritaire.

Partenariat public-privé

Navarro, situé à Saint-Léonard, en banlieue de Montréal, est un centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) et une résidence pour personnes âgées. Fait à noter, ces résidences constituent l’une des premières expériences de partenariat public-privé du secteur.

Les conditions de travail y sont pitoyables. Ainsi, les quelque 160 syndiqué-es, presque uniquement des femmes, reçoivent des salaires variant de 9,16 $ à 9,86 $ l’heure, soit moins que le taux moyen versé dans le secteur. Les syndiqué-es sont sans contrat de travail depuis 15 mois. Aucune rencontre de négociation n’a été tenue depuis le dépôt de la requête en accréditation déposée par les Métallos, en août dernier.


Source : FSSS-CSN – 28 octobre 2008

Pour renseignements : Benoit Aubry, Service des communications de la CSN, 514 704-3297 (cellulaire)

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket