Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

29 avril 2004 – La loi 30 fortement contestée – Les infirmières auxiliaires poursuivront leur lutte

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

29 avril 2004 – La loi 30 fortement contestée – Les infirmières auxiliaires poursuivront leur lutte

La loi 30 fortement contestée

Les infirmières auxiliaires poursuivront leur lutte

La Loi sur les unités de négociation et sur le régime de négociation votée en décembre dernier soulève une insatisfaction très répandue parmi le personnel du réseau de la santé et des services sociaux. Les travailleuses et les travailleurs appréhendent une longue période de désorganisation et d’affrontements inutiles dans les établissements à la suite de la mise en application de cette loi 30.

Les organisations syndicales contestent d’ailleurs conjointement la loi devant les tribunaux parce qu’elles la jugent inconstitutionnelle et contraire aux dispositions des chartes des droits et libertés du Québec et du Canada.

Dans les soins infirmiers

La loi 30 est particulièrement déplorable dans le secteur des soins infirmiers, où le ministre Couillard s’est permis de se rendre maître, pour son seul intérêt patronal, de l’organisation de travailleuses et de travailleurs en syndicats. Il a mis fin ainsi à une pratique qui existe depuis des décennies et qui a favorisé l’existence de syndicats distincts pour les infirmières et les infirmières auxiliaires. « En raison de traditions qui leur appartiennent et de réalités professionnelles que l’on ne peut nier, les infirmières et les infirmières auxiliaires du réseau sont particulièrement outrées du choix du ministre Couillard qui les empêchera de se constituer en syndicats distincts », soutient Pierre Lamy, président de la FSSS.

La loi 30 a provoqué une imposante mobilisation parmi les infirmières auxiliaires québécoises. Près de 6000 d’entre elles ont signé des cartes individuelles enjoignant le gouvernement de revoir sa position sur les regroupements syndicaux dans les établissements. Ces cartes ont été déposées à l’Assemblée nationale aujourd’hui, le jeudi 29 avril.

« Ce refus massif indique clairement que le ministre Couillard a fait une sérieuse erreur en imposant d’autorité un regroupement qui n’a jamais été voulu par le personnel soignant et les syndicats concernés », a déclaré Linda Pitre, porte-parole des syndicats FTQ du secteur de la santé.

Le 25 mars dernier, près de mille militantes et militants ont participé à une manifestation devant l’Assemblée nationale pour donner leur appui aux infirmières auxiliaires qui réclament de retrouver leur liberté d’association syndicale. La manifestation était organisée par la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN, le Syndicat canadien de la fonction publique de la FTQ et le Syndicat québécois des employées et employés de services de la FTQ.

Les 22 et 23 mars, des infirmières auxiliaires, venues de toutes les régions du Québec, ont organisé une vigile de 30 heures devant l’Association des hôpitaux du Québec à Montréal, marquant ainsi leur opposition à la loi 30.

Rappelons que c’est malgré les protestations généralisées des organisations syndicales que le ministre Couillard a opté pour la proposition émanant de l’AHQ qui force les infirmières et les infirmières auxiliaires à se regrouper dans la même unité syndicale, une situation unique en Amérique du Nord.


Source : FSSS– SCFP – SQEES – 29-04-2004

Pour renseignements : Pierre Lamy, président de la FSSS-CSN (514) 843-9441 Linda Pitre, vice-présidente du CPAS-SCFP-FTQ Cell. (418) 629-0438 Claude Saint-Georges, FSSS-CSN (514) 258-7124 Louis Cauchy, FTQ-santé, (514) 235-3996

   

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket