3 avril 2007 – Renouvellement de la convention collective à l’usine du Commensal de Boisbriand

Articles récents

Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Les employés municipaux des loisirs et de la culture adoptent un mandat de GGI

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la…
Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…
La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

Devant l’ampleur de la crise qui secoue le secteur des médias d’information, les différents paliers de…

3 avril 2007 – Renouvellement de la convention collective à l’usine du Commensal de Boisbriand

Renouvellement de la convention collective à l’usine du Commensal de Boisbriand

Les travailleuses et les travailleurs de l’usine du Commensal de Boisbriand, réunis en assemblée générale le 24 mars 2007, ont adopté à l’unanimité l’entente de principe pour le renouvellement de leur convention collective.

Dès le début de cette ronde de négociation, l’employeur invoquait des difficultés financières importantes qu’il reflétait en des demandes majeures de concession dans les conditions de travail des employés comme, par exemple, la possibilité de transfert d’une partie considérable de la production en sous-traitance.

Conscient des difficultés financières de l’entreprise et de la nécessité d’investissements majeurs au niveau des équipements actuels de l’usine, le syndicat a même cru possible une fermeture ou un déménagement.

Coup de théâtre, au retour du congé des fêtes, en janvier 2007, les travailleuses et les travailleurs syndiqués ont été placés devant un fait accompli : la majorité des actions du Commensal venaient de passer au main du groupe Pacini.

« C’est à partir de ce moment que le vent a tourné. L’ancien actionnaire majoritaire ne croyait plus en l’avenir de notre usine. Le nouveau propriétaire a le désir profond de remettre notre usine sur la voie de la rentabilité et cet engagement s’est traduit à la table de négociation », affirme Raphael Azocar, président du syndicat.

Ainsi, le syndicat et l’employeur se sont entendus sur une convention collective de trois ans, incluant un engagement ferme d’investissement de 1,2 million de dollars permettant l’amélioration des équipements de l’usine. De plus, les parties conviennent de la nécessité de consolider les emplois actuels en évitant toute possibilité de transfert des emplois en sous-traitance.

Les travailleuses et les travailleurs syndiqués obtiennent des augmentations des salaires annuelles de 2,9 %, 2,5 % et 2,5 % respectivement pour les trois années de la convention collective, qui prendra fin le 30 juin 2010.

S’ajoute au moment de la signature : le versement d’une prime de 35 $ par année de service pour chaque employé; un cinquième congé maladie, une majoration annuelle récurrente de 100 $ de la contribution de l’employeur au REER collectif des travailleuses et des travailleurs qui y contribuent et enfin, l’employeur accepte d’assumer à 100% le salaire réellement perdu pour les travailleuses et des travailleurs accidentés pour les 14 premiers jours de leur invalidité.

Le syndicat des travailleuses et travailleurs des mets du Commensal – CSN représente près de 60 travailleurs de l’usine du Commensal de Boisbriand. Il est affilié à la Fédération du Commerce de la CSN et au Conseil central des Laurentides qui représente plus de 15 000 membres CSN de la région des Laurentides.


Source : CSN – 3 avril 200

Pour renseignements : Martin Bourgeois, conseiller syndical, Conseil central des Laurentides, tél. : (450) 438-4196

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023