Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

3 mars 2004 – Les infirmières auxiliaires lancent un appel au ministre Couillard

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

3 mars 2004 – Les infirmières auxiliaires lancent un appel au ministre Couillard

Les infirmières auxiliaires lancent un appel au ministre Couillard

Au lendemain de la diffusion, par le ministre Couillard, de la liste des premiers établissements qui seront soumis à un vote de représentation, les infirmières auxiliaires représentées par la FSSS (CSN), le SCFP (FTQ) et le SQEES-298 (FTQ) demandent au ministre de pouvoir choisir librement dans quelle catégorie d’employés elles seront incluses.

En ce moment, des milliers d’infirmières auxiliaires signent des cartes demandant au ministre la tenue d’un vote préalable. Elles souhaitent décider elles-mêmes si elles se retrouveront dans la catégorie du personnel en soins infirmiers et cardio-respiratoires, ou celle du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers. Toutes les cartes seront déposées à l’Assemblée nationale au cours des prochaines semaines.

« Nous lançons un appel pressant au ministre : respectez le choix des infirmières auxiliaires. Pour plusieurs raisons, les infirmières auxiliaires ne veulent pas de ce regroupement. Les infirmières auxiliaires seront les grandes perdantes et elles refusent massivement cette fusion forcée que le ministre Couillard veut imposer », affirme Marcel Girard, président du CPAS (SCFP).

« Nous demandons au ministre de considérer avec le plus grand sérieux le message commun de nos organisations afin de permettre aux infirmières auxiliaires de choisir leur catégorie. Ainsi, la révision du modèle de relations de travail dans le réseau de la santé et des services sociaux aura davantage de chances de s’effectuer dans un contexte plus serein, plus réfléchi et sans précipitation. Ce n’est un secret pour personne que vous n’avez, dans cette opération qui chambarde à nouveau le réseau, que très peu d’appuis dans le personnel y oeuvrant. Et pourtant, vous n’êtes pas sans savoir que le gage de succès de toute réforme organisationnelle de l’ampleur de celle que vous voulez implanter réside dans l’adhésion la plus large de ce personnel, des artisans du réseau », soutient Pierre Lamy, président de la FSSS.

Les trois syndicats, qui regroupent la majorité des infirmières auxiliaires au Québec, soulèvent plusieurs problèmes liés à cette décision :

Le Québec serait le seul endroit en Amérique du Nord où les infirmières et les infirmières auxiliaires n’auront pas le droit de se constituer en syndicats distincts ;

Regroupées dans un même syndicat, les infirmières et les infirmières auxiliaires seraient représentées par deux corporations professionnelles distinctes, dont les relations mutuelles sont marquées par des tensions ;

Face à un effectif de 53 700 infirmières dans le réseau public, les infirmières auxiliaires, qui sont 13 731, seraient condamnées à n’être qu’un groupe très minoritaire dans les regroupements imposés par le ministre.

Raymond Forget, président du SQEES-298, insiste « C’est évident que nous préférons la formule des syndicats généraux. Les infirmières auxiliaires nous ont demandé, avec raison, de mener cette action commune car elles sont les plus touchées par ce redécoupage. Ce n’est pas rien de voir plusieurs organisations syndicales agir de concert à la veille de votes de représentation. Les infirmières auxiliaires réclament, à juste titre, de pouvoir choisir leur catégorie, et ainsi, leur syndicat. De plus, le ministre ne devrait pas être surpris que bon nombre d’infirmières auxiliaires voient dans cette inclusion forcée, une nouvelle tentative inavouée d’éliminer leur profession à moyen et long terme».

Ce regroupement forcé d’employés serait d’autant plus dommage que depuis l’adoption de la loi 90 sur les actes professionnels et les travaux sur la planification de la main-d’œuvre en soins infirmiers, les trois organisations syndicales observent des signes d’une meilleure collaboration au sein des équipes soignantes, regroupant les infirmières, les infirmières auxiliaires et les préposées aux bénéficiaires. Ces progrès demeurent toutefois fragiles et les grands syndicats craignent les effets d’une cohabitation forcée et non désirée des infirmières auxiliaires et des infirmières dans un même regroupement syndical.

Enfin, le SCFP, le SQEES-298 et la FSSS demandent au ministre Couillard de considérer avec le plus grand sérieux cet appel, non seulement par respect pour la volonté des infirmières auxiliaires et des infirmières de se constituer en syndicat selon leur désir et leurs affinités, mais également dans un souci de qualité des services dans un climat de travail serein et bénéfique pour les usagers du réseau.


Source : 03-03-2004 Syndicat québécois des employés et employées de services – 298 (FTQ) Fédération de la santé et des services sociaux (CSN) Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Pour renseignements : SQEES-298, Raymond Forget, cell.514-217-1767 FSSS-CSN, Pierre Lamy, 514-598-2328 SCFP, Marcel Girard, cell.514-591-0313

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket