Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

3 novembre 2004 – Mondialiser la solidarité, s’opposer à la privatisation

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

3 novembre 2004 – Mondialiser la solidarité, s’opposer à la privatisation

>

Mondialiser la solidarité, s’opposer à la privatisation

Le secrétaire général de la CISL se joint à la CSN pour le colloque Gérard-Picard

Alors que le gouvernement de Jean Charest est en train d’appliquer les recettes néolibérales à l’échelle québécoise, le secrétaire général de la Confédération internationale des syndicats libres ( CISL), Guy Ryder se joint à la CSN à l’occasion du colloque Gérard-Picard, qui se déroule les 4 et 5 novembre, à Québec. M. Ryder traitera des stratégies syndicales à privilégier dans une économie de plus en plus mondialisée.

Le colloque Gérard-Picard, organisé par la CSN et réunissant principalement des délégué-es des syndicats des secteurs public et privé, a pour thème cette année « Une stratégie syndicale dans une économie mondialisée, c’est possible ! ». Parmi les invités, le directeur de l’École des relations industrielles de l’Université de Montréal, Reynald Bourque, exposera les résultats de ses recherches sur une trentaine d’accords-cadres intervenus entre des syndicats internationaux et des multinationales, telle que Daimler-Chrysler. Ces accords imposent notamment aux entreprises multinationales le respect des normes du travail définies par les grandes conventions de l’Organisation internationale du travail.

Le huitième colloque Gérard-Picard, du nom d’un ancien président de la CSN, se terminera par une table ronde réunissant Claudette Carbonneau, présidente de la CSN, Gérard Verna, professeur à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval, et Guy Ryder, secrétaire général de la CISL. Les conférenciers tenteront de répondre à cette question : Dans une économie mondialisée, quels sont les perspectives et les projets pour le mouvement syndical au cours des prochaines années ?

Selon Louis Roy, vice-président de la CSN, ce colloque se veut un lieu de réflexion en vue d’agir davantage dans une économie mondialisée qui chambarde les conditions de travail. « Nous sommes appelés à cerner les tenants et les aboutissants de cette mondialisation, que ce soit dans notre vie syndicale, dans nos négociations, dans notre mobilisation ou dans nos actions internationales. »

La CSN est l’une des deux centrales syndicales canadiennes affiliées à la Confédération internationale des syndicats libres, et ce, depuis 1998. La CISL compte aujourd’hui 234 organisations affiliées dans 152 pays et territoires sur les cinq continents et 148 millions de membres dans le monde. M. Ryder en est le secrétaire général depuis 2002.

La Confédération des syndicats nationaux regroupe 2800 syndicats représentant plus de 280 000 travailleuses et travailleurs œuvrant dans la plupart des secteurs d’activité.


Source : CSN – 03-11-2004

Pour renseignements : Lyle Stewart, information-CSN, tél : (514) 598-2024, cellulaire : (514) 796-2066, Michelle Filteau, directrice du Service des communications de la CSN, tél : (514) 598-2155

   


« ]/g,  »).replace(/&/g, ‘$’)+' » >’); //–>

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket