Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

3 septembre 2002 – Kyoto – La CSN se réjouit de la déclaration du premier ministre

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

3 septembre 2002 – Kyoto – La CSN se réjouit de la déclaration du premier ministre

Protocole de Kyoto

La CSN se réjouit de la déclaration du premier ministre

« Il faut saluer la prise de position du premier ministre du Canada concernant la ratification par le Canada des engagements de Kyoto, ainsi que sa volonté d’enclencher le processus devant le parlement canadien, dès cet automne. » C’est en ces termes que le vice- président de la CSN, Roger Valois, a commenté la décision prise par Jean Chrétien, hier, à Johannesburg.

« J’aimerais rappeler que le dernier congrès de la CSN a adopté une proposition claire visant à forcer le gouvernement canadien à entériner les accords de Kyoto. L’annonce de M. Chrétien nous donne au moins la chance d’espérer la réalisation de cette proposition, d’autant plus que la valse hésitation de son ministre de l’Environnement au cours des deux dernières semaines ne laissait pas beaucoup d’espoir de voir le Canada prendre une position courageuse en matière de réduction des gaz à effet de serre, a-t-il analysé. Il faut toutefois demeurer vigilant, voir à ce que le processus soit enclenché le plus rapidement possible devant le parlement, de façon sérieuse, pour qu’on ne se retrouve pas avec de mauvaises surprises le temps venu. »

En plus de la ratification des accords de Kyoto, le vice-président et responsable du Collectif environnement de la CSN a souligné que le dernier congrès de la CSN a aussi adopté une proposition à l’effet d’exiger des gouvernements et de ses sociétés d’Etat, dont Hydro-Québec, et de l’ensemble des entreprises, des mesures de transition qui permettront de réduire les GES et de protéger les emplois dans les secteurs concernés.

(Source: CSN 03-09-2002 — Renseignements: Henri Goulet (514) 703-0775)

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket