Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

30 mars 2005 – Un redressement des conditions de travail en centres d’hébergement privés s’impose

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

30 mars 2005 – Un redressement des conditions de travail en centres d’hébergement privés s’impose

FSSS-CSN et Conseil central de l’Estrie

Un redressement des conditions de travail en centres d’hébergement privés s’impose

Les représentants syndicaux des travailleuses et des travailleurs des centres d’hébergement privés, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et le Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie (CSN) dénoncent les piètres conditions de travail et les bas salaires qui prévalent dans ce secteur qui accueille des milliers de personnes âgées réparties dans des centaines d’établissements de l’Estrie.

Ils réclament des employeurs une amélioration des conditions de travail et un relèvement significatif des salaires, soit une rémunération de base de 11 $ l’heure ou, si elle est atteinte, une augmentation minimum de 15 %. Sous le thème « Travailler auprès de nos aînés mérite d’être valorisé », les syndiqué-es veulent que soient reconnus la valeur de leur travail et les services qu’ils dispensent tous les jours auprès des personnes âgées et vulnérables.

Une quarantaine de délégué-es, provenant des centres d’hébergement privés de la région de l’Estrie, se sont réunis le 30 mars dans le but d’approfondir leur stratégie et leur plan d’action. La FSSS veut ainsi interpeller les employeurs des centres d’hébergement privés pour qu’ils reconnaissent que la qualité des services offerts aux bénéficiaires repose sur les travailleuses et les travailleurs et qu’un rehaussement de leurs conditions de travail et de leurs salaires n’est pas exagéré.

Pour la grande majorité des employé-es affectés aux soins, dans les services alimentaires, à l’accueil et à la sécurité et à l’entretien ménager, le revenu avoisine souvent le salaire minimum, se situant loin derrière celui du secteur public. Quant aux jours fériés, aux congés de maladie et aux vacances, on ne trouve souvent pas mieux que les normes minimales du travail. Enfin, les primes de soir, de nuit et de fin de semaine ainsi que les régimes de retraite et les régimes d’assurance-collective sont pratiquement inexistants.

La FSSS et le Conseil central de l’Estrie s’inquiètent de l’impact des mauvaises conditions de travail sur la quantité et la qualité des services offerts aux bénéficiaires. Dans un contexte où la rentabilité et les profits sont la principale raison d’être des employeurs, les ressources font souvent défaut, alors que les personnes hébergées sont vieillissantes et que leur état de santé, en général, se dégrade continuellement.

La FSSS et le Conseil central de l’Estrie réitèrent que les employeurs des centres d’hébergement privés doivent convenir que les conditions de travail actuelles de leurs salarié-es, qui ont à cœur les bénéficiaires, sont inacceptables dans une société comme la nôtre. Ils doivent reconnaître que travailler auprès des aînés mérite d’être valorisé.

La FSSSreprésente plus de 113 000 membres œuvrant principalement dans les secteurs public et privé de la santé et des services sociaux. Pour sa part, le Conseil central de l’Estrie représente 13 000 membres dans la région. La Confédération des syndicats nationaux regroupe quant à elle 280 000 membres, répartis dans 2800 syndicats œuvrant dans la plupart des secteurs d’activité.


Source : Conseil central de l’Estrie – CSN – 30 mars 2005

Pour renseignements : Claude Dallaire, 819 578-7083

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket