Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

31 janvier 2005 – Métro – Richelieu – Victoire historique du syndicat CSN !

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

31 janvier 2005 – Métro – Richelieu – Victoire historique du syndicat CSN !

Métro-Richelieu

Victoire historique du syndicat CSN !

Le Syndicat des travailleurs des Épiciers Unis Métro-Richelieu (entrepôt Pierre-de-Coubertin), affilié à la CSN, vient de remporter une victoire historique, au terme d’un vote d’allégeance syndicale auquel 100 % des salariés ont participé, par scrutin secret, les 27, 28 et 30 janvier. Les syndiqués ont opté pour un syndicat CSN dans une proportion de 75 %.

Ce vote est survenu après une longue saga de 13 ans. Celle-ci avait débuté au printemps 1992 lorsque Métro-Richelieu avait acquis une partie des actifs de Steinberg. En juillet de la même année, 70 employés affiliés à un syndicat CSN de l’entrepôt Métro-Richelieu de Rivière-des-Prairies étaient transférés à l’entrepôt Pierre-de-Coubertin de Montréal, et l’entreprise leur avait alors imposé illégalement une convention collective TUAC (FTQ).

S’ensuivit une longue lutte juridique pour faire reconnaître les droits du syndicat CSN. Finalement, le 13 octobre 2004, le commissaire Cloutier ordonnait la tenue d’un vote au scrutin secret pour les salariés de l’entrepôt, les chauffeurs et les employés d’entretien de Pierre-de-Coubertin. Pas moins de 127 d’entre eux se sont prononcés pour un syndicat CSN et 44 pour les TUAC.

Courage, détermination et résistance

La présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, tient à saluer le courage, la détermination et la résistance de ces travailleurs qui ont lutté inlassablement pour faire reconnaître leurs droits. « En bout de course, a-t-elle dit, après 13 ans d’une saga juridique sans précédent, les travailleurs ont fait un choix sans équivoque. »

Affirmation claire

Abondant dans le même sens, le président de la Fédération du commerce de la CSN, auquel est affilié le syndicat, Jean Lortie, estime que « la volonté combinée de Métro-Richelieu et des TUAC d’éliminer le syndicat CSN constitue pour eux un lamentable échec. Le vote se veut une affirmation claire de la volonté des syndiqués de Pierre-de-Coubertin de se donner un outil syndical de premier ordre, soit la CSN ». Jean Lortie souligne d’autre part « le courage des dirigeants syndicaux qui ont mené à bon port cette lutte historique ».

Place au duo

Le président du syndicat, Richard Rodrigue, note d’emblée que « ça fait longtemps qu’on attendait ça. Désormais, nous n’aurons plus à discuter en trio mais bien en duo ». Très satisfait de la campagne d’allégeance menée, il en attribue une partie du succès à la présence et à la transparence du syndicat, ainsi qu’à la solidarité et au travail des membres.

« Nous n’avons pas l’intention de nous croiser les bras ; il reste beaucoup de travail à faire : entre autres des griefs à régler et une convention collective à remettre à jour. Mais dorénavant, Métro devra négocier avec la CSN. »


Source : CSN – 31-01-2005

Pour renseignements : Richard Rodrigue, président du syndicat : (514) 808-5826 (cellulaire) Benoit Aubry, Information-CSN : (514) 598-2230, (514) 247-3198 (cellulaire)

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket