Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

31 mai 2004 – La CSN demande à la ministre Théberge de rendre publique l’étude sur la qualité des services de garde

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…

31 mai 2004 – La CSN demande à la ministre Théberge de rendre publique l’étude sur la qualité des services de garde

La CSN demande à la ministre Théberge de rendre publique l’étude sur la qualité des services de garde

À l’occasion du dépôt du plan, vendredi dernier, de la ministre déléguée à la Famille, Carole Théberge, et intitulé « l’Engagement qualité », la CSN réclame que le ministère rende publique la recherche sur la qualité des services de garde « Grandir en qualité » amorcée au printemps 2001. Cette large étude, effectuée auprès des différents services de garde régis – installations, milieu familial et garderies commerciales visait – « à évaluer la qualité des services de garde éducatifs régis ; à déterminer les forces et les difficultés des services de garde éducatifs ; à déterminer les principales caractéristiques des milieux de garde qui sont associés à la qualité des services de garde éducatifs ». Elle a été réalisée par l’Institut de la statistique du Québec en collaboration avec des chercheurs et le milieu. La CSN s’étonne que la ministre retarde la publication des résultats de cette recherche, d’autant plus que le plan fait référence à des travaux de recherche et d’enquête.

« Qu’est-ce que la ministre a à cacher ? » s’interroge la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau. « Avant de mettre de l’avant un plan sur la qualité des services de garde, les intervenants de ce secteur ont besoin de connaître le diagnostic posé pour mieux cibler quelles mesures mettre en place pour améliorer la qualité des services », ajoute-t-elle. La CSN estime qu’il est nécessaire que le ministère de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille dévoile dans les plus brefs délais l’enquête réalisée par l’Institut. « Cette enquête contient sûrement des données intéressantes permettant une analyse plus en profondeur des indicateurs de qualité. Ces résultats doivent être connus et partagés par l’ensemble des intervenants du milieu, avant qu’ils ne deviennent désuets », estime Claudette Carbonneau.

Dans son plan « l’Engagement qualité », la ministre met l’accent sur le respect des normes et règlements touchant particulièrement la sécurité, la santé et la salubrité des lieux. Bien que ces éléments soient importants, il est dommage que la ministre Théberge ait négligé dans son plan les aspects de la qualité de la pédagogie, de la structuration des lieux et des activités, du rapport enfant-éducatrice et du rapport parent-éducatrice. Pourtant, ces éléments sont reconnus comme ayant une influence déterminante sur la qualité des services.

En cette Semaine des services de garde, la CSN désire souligner la contribution et l’engagement du personnel des services de garde dans le développement et la consolidation du réseau actuel. La CSN représente 92 % du personnel syndiqué dans les CPE.

La Confédération des syndicats nationaux regroupe 2800 syndicats qui représentent 280 000 membres œuvrant dans la plupart des secteurs d’activité.


Source : CSN – 31-05-2004

Pour renseignements : Nicolas Girard, Service des communications de la CSN, (514) 598-2264 cell : (514) 605-9961

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket