Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

4 avril 2007 – Employé – es de bureau et d’entretien – Conciliation à la Société de transport de Laval

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

4 avril 2007 – Employé – es de bureau et d’entretien – Conciliation à la Société de transport de Laval

Employé-es de bureau et d’entretien

Conciliation à la Société de transport de Laval

Les porte-parole des employé-es syndiqués de bureau et d’entretien de la Société de transport de Laval (STL) et ceux de la partie patronale participent à une séance de conciliation, aujourd’hui, en vue du renouvellement des conventions collectives des deux groupes de travailleurs.

La majeure partie des clauses non pécuniaires étant réglées, les employé-es, membres de deux syndicats affiliés à la CSN, souhaitent, entre autres, signer un contrat de travail d’une durée de trois ans assorti d’augmentations de salaire totalisant 12 %. Les 43 employé-es de bureau et les 105 travailleurs d’entretien revendiquent également la bonification du régime de retraite, la réactivation d’une clause d’indexation des salaires et le versement d’un montant forfaitaire. Les discussions portent aussi sur les horaires de travail. Les deux conventions collectives sont échues depuis le 1er août 2006. Les négociations des deux contrats de travail se déroulent à la même table.

Négociations : les syndicats pressent le pas

Les syndicats CSN pressent le pas en négociation dans le but de parvenir à une entente le plus rapidement possible. À l’occasion de la rencontre d’aujourd’hui, les responsables syndicaux doivent proposer à la STL sept nouvelles dates de négociation qui viendraient s’ajouter à celles déjà prévues, en avril.

Votes de grève

Le 18 mars, les employé-es de bureau et d’entretien ont respectivement voté, à scrutin secret, à 64 % et 97 % en faveur du déclenchement de la grève générale illimitée au moment jugé opportun.


Source : CSN – 4 avril 2007

Pour renseignements : Michel Crête, CSN-Information, 514 598-2454 ou 514 703-0775.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket