Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

4 juillet 2008

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

4 juillet 2008

Deux autres syndicats obtiennent leur mandat de grève

Réunis en assemblée générale, les salarié-es des hôtels le Delta Centre-ville et le Centre Sheraton se sont prononcés, vendredi, par scrutin secret, en faveur de la création d’une banque de 72 heures de débrayage à exercer au moment jugé opportun.

Au Delta Centre-ville, où 360 professionnel-les de l’hôtellerie assurent chaque jour un service cinq étoiles, quelque 90 % des salarié-es ont choisi de se doter d’une banque de 72 heures de grève afin d’accélérer les pourparlers pour le renouvellement de la convention collective.

Au Centre Sheraton, le syndicat représentant 426 employé-es dispose dorénavant lui aussi d’une banque équivalant à trois jours de grève pour augmenter la pression sur l’employeur afin de régler rapidement la convention collective. Les salarié-es ont voté en faveur de cette proposition dans une proportion de 91 %.

Le Delta centre-ville compte 712 chambres. Pour sa part, le Sheraton en compte 824. Les mandats qu’ont reçu les deux syndicats CSN aujourd’hui pourront être mis en application à tout moment, et ce dès maintenant en fonction de l’état des discussions à leur table de négociation respective. Ces heures de grève pourront être utilisées en continu ou encore par blocs.

Pour une accélération des négociations

Le président de la Fédération du commerce-CSN, à laquelle les deux syndicats sont affiliés, Jean Lortie, espère que l’obtention de ces mandats permettra aux syndicats de constater une amélioration de la qualité des négociations. « Les négociations ne progressent pas à notre satisfaction. Les directions hôtelières savent pertinemment que nos négociateurs sont prêts à négocier sérieusement, et ce à tout moment. Si le Delta ou le Sheraton envoient les bons signaux, en acceptant enfin de répondre sérieusement à nos demandes, tant locales que nationales, nous serons du rendez-vous. »

3000 chambres

Déjà quatre syndicats CSN d’hôtels majeurs de la région montréalaise ont en poche leur mandat de grève. Il s’agit du Delta Centre-ville, du Centre Sheraton, du Reine-Elizabeth et du Regency Hyatt. À eux quatre, ces hôtels totalisent 3000 chambres. Les salarié-es du Hyatt sont d’ailleurs en grève aujourd’hui. De nombreux syndicats d’hôtels du Québec tiendront des assemblées générales au cours de la semaine prochaine afin de se doter d’un mandat semblable, notamment le Bonaventure Hilton, un autre hôtel majeur de la métropole.

Au total, la Fédération du commerce CSN compte 37 500 membres, dont 6 500 dans les hôtels du Québec. De ce nombre, environ 5500 font partie de la ronde de négociation coordonnée 2008. La CSN compte aujourd’hui 300 000 membres dans tous les secteurs d’activité.


Source : CSN – 4 juillet 2008

Pour renseignements : Jean-Pierre Larche, Service des communications de la CSN Tél. : 514 598-2264

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket