Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

4 mai 2006 – Stratégie énergétique : La CSN sera du vaste débat qui s’ouvre au Québec

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

4 mai 2006 – Stratégie énergétique : La CSN sera du vaste débat qui s’ouvre au Québec

Stratégie énergétique : La CSN sera du vaste débat qui s’ouvre au Québec

La Confédération des syndicats nationaux compte participer activement au grand débat de société qui s’ouvre au Québec avec le dépôt de la stratégie énergétique du gouvernement.

« Chaque jour, nous consommons de grandes quantités d’énergie à la maison, au travail, pour nous déplacer, communiquer. La politique énergétique est centrale dans la vie de chaque québécoise, chaque québécois. Elle est un élément clé de développement durable », d’affirmer la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau.

Pour la CSN, la future politique énergétique du Québec doit viser plusieurs objectifs : consommer le moins possible et développer des sources d’énergie non polluantes ; faire des choix qui assurent une sécurité énergétique et un développement économique ; investir dans la recherche et le développement ; mettre en place les bases d’un débat démocratique, porteur de consensus.

« Plusieurs des propositions du gouvernement, dont le développement hydroélectrique, peuvent permettre d’avancer vers ces objectifs. Plus peut être fait, notamment en matière de transport en commun, d’énergie éolienne et de recherche et développement », d’ajouter Madame Carbonneau.

Consommer le moins possible « La stratégie gouvernementale innove avec une série de mesures visant à favoriser des gains de consommation énergétique, comme le remboursement de la TVQ pour les voitures hybrides, l’usage accru du diesel propre ou de l’éthanol, mais il n’y a aucune mesure structurante pour favoriser le transport en commun », remarque la présidente de la CSN. Le document gouvernemental contient de vagues engagements (à peine quelques lignes dans un document de 150 pages) alors qu’il faut des investissements majeurs, non seulement pour développer et consolider les infrastructures, mais aussi pour soutenir les sociétés de transport dans leurs frais d’exploitation.

Le choix de sources d’énergie moins polluantes La CSN constate que le gouvernement fait le choix du développement hydroélectrique tout en mettant l’accélérateur sur l’exportation et le frein sur le virage éolien. « Le gouvernement n’envisage la production que de 1 000 mégawatts supplémentaires, comparés aux 3 000 qui ont été développés au cours des deux dernières années. C’est trop peu. Nous pouvons faire beaucoup mieux », estime Claudette Carbonneau. Comme d’autres organisations, nous croyons cependant que le développement de l’éolien doit rester public et se faire à l’abri des partenariats public-privé.

Assurer la sécurité énergétique La CSN se réjouit que le document gouvernemental fasse de la place aux différentes formes d’énergie non polluantes comme le solaire, la géothermie et l’hydrogène. « Nous croyons que diversité énergétique se conjugue avec sécurité énergétique. Nous sommes, par ailleurs, heureux de constater que le gouvernement a finalement retenu notre thèse à l’effet que l’hydrogène constitue une voie d’avenir, en appuyant le développement de ses applications, notamment dans le domaine du transport. Nous devons innover et appuyer les efforts en matière de recherche pour assurer l’avenir.

Développement économique et durable La CSN se réjouit que le gouvernement ait abandonné ses visées pour le développement des petites centrales et laisse aux communautés le soin de faire des consensus en vue du développement de projets. La centrale syndicale s’inquiète du fait que la stratégie énergétique demeure vague sur la politique tarifaire que devrait mettre de l’avant Hydro-Québec, alors que les consommateurs font face à d’importantes augmentations et que les grandes industries québécoises, créatrices d’emploi, demeurent dans l’incertitude et freinent des projets d’investissement majeurs. « Ce qui est clair, c’est que la politique énergétique doit respecter tous les aspects du développement durable : soit le développement économique, environnemental et social du Québec », de poursuivre Claudette Carbonneau.

Un débat démocratique, porteur de consensus « Un vaste débat s’ouvre au Québec. La CSN sera au rendez-vous. Le syndrome du Pas dans ma cour ne doit pas empêcher le débat qui doit être fait avec une vue d’ensemble, afin de mettre en avant les intérêts supérieurs du Québec. Les décisions que nous nous apprêtons à prendre auront un impact sur mille et une facettes de notre vie quotidienne, et ce, pour des années à venir », conclut la leader syndicale.

La Confédération des syndicats nationaux compte plus de 300 000 membres. Fondée en 1921, la CSN représente des travailleuses et des travailleurs de tous les types de milieux de travail, tant dans le secteur privé que dans le secteur public.


Source : CSN – 4 mai 2006

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket