Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

4 mai 2007 – La FSSS – CSN salue la grande contribution des infirmières auxiliaires

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

4 mai 2007 – La FSSS – CSN salue la grande contribution des infirmières auxiliaires

La FSSS-CSN salue la grande contribution des infirmières auxiliaires

Dans le cadre de la journée du 5 mai qui leur est consacrée, la Fédération de la santé et des services sociaux – CSN veut saluer le travail des 14 000 infirmières auxiliaires du Québec. « La contribution de ces professionnelles, qui n’est malheureusement pas assez reconnue, est plus que jamais essentielle aux soins donnés dans nos hôpitaux, centres de longue durée et centres de santé et de services sociaux », estime Daniel Dubé, vice-président responsable de la catégorie des soins infirmiers et cardiorespiratoires à la FSSS.

Après avoir planifié la disparition progressive de leur profession et aboli plus de 3700 postes au cours des 15 dernières, les dirigeants du réseau ont finalement compris que les infirmières auxiliaires sont indispensables et qu’elles contribuent à atténuer la crise des effectifs dans les soins infirmiers.

« Les efforts que les infirmières auxiliaires ont consacrés à faire respecter leur profession ont porté des fruits. La FSSS est fière de les avoir soutenues lorsqu’elles furent pratiquement menacées de disparition durant les années 90 », de dire Francine Lévesque, présidente de la FSSS-CSN.

Avec la loi 90 votée en 2002, les infirmières auxiliaires ont bénéficié de changements au Code des professions. « De nouvelles activités cliniques leur sont attribuées et elles relèvent présentement le défi de l’élargissement de leur rôle dans les équipes de soins », constate Daniel Dubé.

Un indice de santé inquiétant

Il y a cependant une ombre sérieuse au tableau. Le groupe des infirmières auxiliaires, composé à plus de 90 pour cent de femmes, possède le pire indice de santé parmi tout le personnel de la santé et des services sociaux. Le pourcentage des heures en absence maladie s’élève à près de 8 % sur le total des heures travaillées, ce qui indique une très forte prévalence de l’épuisement professionnel et autres problèmes de santé. « Lorsqu’une infirmière auxiliaire sur treize n’est pas en mesure de se présenter au travail pour des raisons de santé, c’est qu’il existe un très sérieux problème de conditions de travail », déplore Daniel Dubé.

« Il faut se pencher sur les problèmes de santé des infirmières auxiliaires. Ce sont des professionnelles à qui on demande beaucoup. Leur rôle auprès des malades est exigeant. Le ministère de la Santé et des Services sociaux et les dirigeants des établissements doivent admettre cette réalité et convenir avec les syndicats de programmes de soutien et de prévention en santé au travail », réclame le vice-président de la FSSS.


Source : CSN – 4 mai 2007

Pour renseignements : Claude Saint-Georges (514) 258-7124

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket