Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

4 mai 2007 – La FSSS – CSN salue la grande contribution des infirmières auxiliaires

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

4 mai 2007 – La FSSS – CSN salue la grande contribution des infirmières auxiliaires

Les agents correctionnels fédéraux se rassemblent à Kingston

Consolider les gains, nouveau leadership et futurs défis

Des élu-es, des membres du comité exécutif de la CSN et des delégué-es des 54 sections locales du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) sont à Kingston, en Ontario, depuis lundi matin, pour le début de l’assemblée générale nationale du syndicat.

Presque 200 agentes et agents correctionnels sont en réunion à l’hôtel Ambassador de Kingston jusqu’à jeudi pour leur troisième assemblée générale nationale depuis l’accréditation du syndicat comme agent négociateur officiel des 6 000 agents correctionnels du Canada, en 2001. La présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, prend la parole devant l’assemblée ce matin.

Depuis sa dernière assemblée, à Winnipeg, en 2004, le syndicat a mené une bataille épique pour conclure une nouvelle convention collective. Il a déclenché un dialogue public sur le rôle des agents correctionnels dans un système pénitentiaire en évolution et a contesté les pratiques archaïques dans la fonction publique fédérale.

Le syndicat a été le premier à s’engager dans un processus de négociation « à deux niveaux » en négociant des conventions collectives avec le Conseil du Trésor du Canada et le Service correctionnel du Canada.

« Les agents correctionnels fédéraux ont passé 49 mois et 14 jours sans convention collective parce que nous croyions au changement et parce que nous étions déterminés à gagner le respect de notre employeur, a dit le président national de UCCO-SACC-CSN, Sylvain Martel. Nous sommes en territoire nouveau avec deux conventions collectives signées en juin dernier et nous nous assurerons que ces contrats soient pleinement respectés. »

Cette assemblée générale nationale sera la dernière pour monsieur Martel comme président national. Il a choisi de ne pas se présenter pour un nouveau mandat à la tête du syndicat qu’il a aidé à fonder et dirigé depuis janvier 1999.

Pierre Mallette est le seul candidat en lice pour succéder à Sylvain Martel. Pierre Mallette a été président le la région du Québec pour UCCO-SACC-CSN et est actuellement agent correctionnel à l’établissement de Donnacona. Il assumera le leadership du syndicat à compter de jeudi.

Soulignant que le comité d’examen indépendant nommé par le ministre de la Sécurité publique, Stockwell Day, commencera bientôt à réfléchir sur l’évolution future du système pénitentiaire canadien, Pierre Mallette à déclaré : « Nous avons l’intention à participer pleinement à ce comité. On ne doit jamais oublier que, peu importent les changements prônés par le gouvernement fédéral, il y a des travailleuses et des travailleurs qui seront affectés. Ces changements auront un impact sur nous et sur notre façon de travailler. Notre sécurité, ainsi que celle du public et des détenus, est également une considération importante. La voix de notre syndicat doit donc être entendue avant l’introduction de ces modifications. »


Source : CSN – 7 mai 2007

Pour renseignements : Lyle Stewart, Service des communications de la CSN, 514 796-2066 (cellulaire).

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket