Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

4 octobre 2004 – Journée internationale des enseignantes et des enseignants

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

4 octobre 2004 – Journée internationale des enseignantes et des enseignants

5 octobre Journée internationale des enseignantes et des enseignants

Des enseignantes et des enseignantes québécois en Palestine : Le mur doit tomber !

En 1994, l’UNESCO désignait le 5 octobre comme étant la Journée internationale des enseignantes et enseignants. Afin de permettre aux enseignantes et enseignants, aux parents et à toutes les personnes intéressées par l’éducation de mettre en évidence l’importance du rôle des enseignantes et des enseignants à travers le monde et son importance pour la société.

Cette année, à cette occasion, une vingtaine d’enseignantes et d’enseignants d’une douzaine d’institutions du Québec seront dans les territoires palestiniens pour participer à une conférence internationale sur l’Éducation, la mondialisation et le changement social. Cette conférence aura lieu à Ramallah, en Palestine, du 4 au 6 octobre.

Cette activité est organisée en collaboration avec le groupe palestinien Teacher Creativity Center, une organisation non-gouvernementale vouée à une éducation publique, citoyenne et démocratique, Alternatives, une organisation non-gouvernementale et la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). Elle permettra à plus de 80 enseignantes et enseignants palestiniens d’échanger avec la délégation québécoise qui sera sur place et plus d’une vingtaine de personnes enseignantes d’ailleurs dans le monde, pays du Sud comme pays industrialisés.

Ronald Cameron, président de la FNEEQ-CSN qui conduit la délégation, souligne que « la conférence sera aussi l’occasion de lancer un appel international pour demander aux enseignantes et aux enseignants du monde entier de poser des gestes de sensibilisation aux impacts de la construction d’un tel mur.

Le 5 octobre, il y aura des activités ayant pour thème « Le mur doit tomber ! », en référence au mur de 730 km composé de clôtures électriques et d’une muraille de huit mètres de hauteur qui encerclent le territoire palestinien. À la fin des travaux, le mur affectera 250 000 Palestiniens répartis dans 67 cités, villes et villages. Ils seront coupés de leurs terres et de leurs lieux de travail. Les écolières et écoliers, les enseignantes et enseignants sont coupés de leurs écoles ou le seront sous peu. Les bénéficiaires des services de santé et des services sociaux sont aussi affectés de même façon, les dispensaires étant situés à l’extérieur de leur communauté enclavée, ajoutant ainsi au drame humain et à la désorganisation économique provoquée par le mur. Des maisons et des commerces ont été détruits par centaines. Des oliveraies qui couvraient des milliers d’acres ont été déracinées. Des milliers d’acres de terres en culture ont été dévastés, des centaines de puits ont été détruits, des routes et des systèmes d’aqueduc ont été saccagés et les réseaux de distribution d’électricité ont été endommagés.

La construction de ce mur est une grave atteinte aux droits de l’Homme et va à l’encontre du droit international comme le confirme l’avis de la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye et la résolution A/ES 10/15 adoptée le 20 juillet 2004 par l’Assemblée générale des Nations unies, au cours d’une session spéciale. La résolution des Nations unies enjoint à Israël de respecter les obligations identifiées dans l’avis de la Cour internationale de justice.

Le mur contribue à semer la haine et à répandre la discrimination en plus de mettre en péril toute solution au conflit entre Palestiniens et Israéliens. Le mur doit tomber !

La délégation est composée d’enseignantes et d’enseignants provenant des cégeps Édouard-Montpetit, Lévis-Lauzon, Limoilou, Monmorency, Région de l’Amiante, Rimouski, Saint-Laurent, Sherbrooke, Vieux-Montréal, du centre d’études de Chibougameau, du Collège Regina Assumpta et de l’Université Laval. Ronald Cameron, président de la FNEEQ-CSN, et Pierre Beaudet, directeur d’Alternatives, sont également sur place.


Source : FNEEQ– CSN – 04-10-2004

Pour renseignements :

Ronald Cameron et Pierre Beaudet sont disponibles pour des entrevues.

À Montréal : France Désaulniers, Information FNEEQ-CSN, 514-219-2947 France-Isabelle Langlois, Alternatives, 514-577-0942 Lyle Stewart, Information CSN, 514-796-2066

En Palestine : Refaat Saaba, Teacher Creativity Centre (TCC), (972) 2-295-9960, Christine Messier, chargée de mission pour Alternatives (972) 6-733-6569

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket