Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

5 avril 2004 – Entente de principe entre le Syndicat des chargées et chargés de cours et l’UQO

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
L’éducation et l’enseignement supérieur seront-ils vraiment la « priorité des priorités » ?

L’éducation et l’enseignement supérieur seront-ils vraiment la « priorité des priorités » ?

La CSN accueille avec prudence la nomination de Bernard Drainville au ministère de l’Éducation et de…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
McGill doit relancer son Conservatoire de musique

McGill doit relancer son Conservatoire de musique

C’est avec consternation que le Syndicat des chargé-es de cours et des instructeurs-trices de McGill a…
Loi sur la liberté académique : restons vigilants malgré les avancées 

Loi sur la liberté académique : restons vigilants malgré les avancées 

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) est d’avis que les amendements…

5 avril 2004 – Entente de principe entre le Syndicat des chargées et chargés de cours et l’UQO

Entente de principe entre le Syndicat des chargées et chargés de cours et l’UQO

Après deux longues journées de négociations les 1er et 2 avril derniers, précisément à 5 h 45 du matin le 2 avril, il y avait entente de principe entre le Syndicat des chargées et chargés de cours ( SCCC-UQO) et l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Après pratiquement trois semaines de grève, cette entente présentée en assemblée générale le dimanche 4 avril dernier a été entérinée par 98 % des membres présents. Rappelons que le mandat de grève avait été obtenu à 100 %, ce qui démontre la solidarité de ce syndicat.

Selon la présidente du syndicat, Marie-Josée Bourget, « Malgré le fait que nous soyons loin d’avoir obtenu la parité avec nos collègues professeurs, nous avons toutefois la parité avec nos collègues de Chicoutimi. Nous avons fait certains reculs, et ce, pour tenir compte de la situation financière de l’UQO. Entre autres, le contrat de travail est d’une durée de trois ans et demi, et il y a un 3 % d’augmentation que nous toucherons deux ans plus tard que les Saguenéens et Saguenéennes. Le plus difficile est que nous ayons eu à faire la grève pour obtenir cette parité, mais elle nous a permis de créer des liens plus forts entre nous. Enfin, nous retournons effectuer la tâche qui nous tient tant à cœur, l’enseignement. »

De retour au travail ce matin, les chargées et chargés de cours devront reprendre la matière non vue avec les étudiantes et étudiants, et ce, sans qu’il n’y ait de prolongation du trimestre. Cette négociation aura duré près d’un an, et le syndicat tient à remercier les étudiantes et les étudiants de leur professionnalisme dans la situation ainsi que tous ceux et celles qui lui ont apporté leur appui.


Source : CSN – 05-04-2004

Pour renseignements : Marie-Josée Bourget, présidente, (819) 665-4731, (819) 773-1692

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket