5 septembre 2007 – Relance de l’abattoir Z. Billette – Une coalition voit le jour pour sauver le seul abattoir de bouvillons au Québec

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

5 septembre 2007 – Relance de l’abattoir Z. Billette – Une coalition voit le jour pour sauver le seul abattoir de bouvillons au Québec

Relance de l’abattoir Z. Billette

Une coalition voit le jour pour sauver le seul abattoir de bouvillons au Québec

Ce matin, des acteurs socio-économiques et politiques de la région du Suroît ont convenu de mettre en place une coalition pour relancer les activités de l’abattoir Z. Billette, de Saint-Louis-de-Gonzague, seul abattoir de bouvillons au Québec.

La coalition entend tout mettre en œuvre pour relancer le seul abattoir de bouvillons du Québec et maintenir ces emplois de qualité, dans la région du Suroît. À l’issue d’une première rencontre de travail, le député de Beauharnois, Serge Deslières, le député de Huntingdon, Albert De Martin, la députée de Beauharnois-Salaberry, Claude De Bellefeuille, le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe, le préfet de la MRC de Beauharnois-Salaberry, Yves Daoust et des représentants de la CSN ont convenu d’un plan d’action pour obtenir de tous les intervenants des engagements fermes sur cette question. Des représentants du Centre local de développement (CLD) et d’Emploi-Québec ont également participé à cette rencontre.

Pour la coalition, la fermeture du seul abattoir de bouvillons du Québec remet en question la souveraineté et la sécurité alimentaire du Québec. En ce sens, les membres de la coalition sont d’avis que l’État a un rôle à jouer et c’est pour cette raison qu’ils entendent présenter rapidement au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Laurent Lessard, un plan de relance crédible et réaliste. Ils s’attendent à ce qu’il mette à la disposition des différents intervenants tous les moyens dont il dispose pour assurer une relance rapide.

Dans un premier temps, des représentants de la coalition rencontreront, le vendredi 7 septembre, les propriétaires de l’abattoir afin de s’informer sur les possibilités de relance actuellement à l’étude et de partager certaines pistes de solution évoquées lors de la rencontre tenue ce matin.

La coalition réclame également une rencontre rapide avec le ministre Lessard afin de discuter d’un plan de relance rigoureux et de s’assurer d’un engagement ferme du ministre à l’effet de maintenir le seul abattoir de bouvillons du Québec.

Par ailleurs, des démarches auprès de l’Union des producteurs agricoles et de la Fédération des producteurs de bovins du Québec, propriétaire à 80 % de l’abattoir, seront envisagées au cours des prochains jours.

La coalition se réunira à nouveau le 14 septembre 2007, afin de faire le point et d’entamer de nouvelles démarches, si nécessaire.

Rappelons que l’abattoir Z. Billette de Saint-Louis-de-Gonzague a fermé ses portes le 2 août 2007, provoquant la perte de 287 emplois de qualité et menaçant l’avenir de la filière bovine au Québec. Depuis la fermeture, tous les bœufs élevés au Québec sont abattus aux États-Unis et en Ontario.


Source : Coalition pour la relance de l’abattoir Z. Billette – 5 septembre 2007

Pour renseignements : Jean-Pierre Larche, Information-CSN Tél. : 514 598-2264

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket