Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

5 septembre 2008 – TQS : La ministre Verner ne prend pas la bonne décision

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

5 septembre 2008 – TQS : La ministre Verner ne prend pas la bonne décision

La ministre Verner ne prend pas la bonne décision

La Fédération nationale des communications de la CSN est déçue de la décision de la ministre Verner, qui encore une fois, dans le dossier de TQS, joue à Ponce Pilate. « La ministre refuse de prendre ses responsabilités et de faire respecter les lois canadiennes en matière de télédiffusion. La direction de TQS, en plus de profiter des largesses du CRTC pour l’obtention de son permis de diffusion, s’est placée en situation d’infraction en violant les maigres conditions imposées par l’organisme fédéral. Que faudra-t-il pour que la ministre fasse son travail ? » se demande Chantale Larouche, présidente de la Fédération nationale des communications (FNC-CSN).

La présidente de la FNC déplore aussi que la ministre n’aie jamais répondu à une demande de rencontre qu’elle lui avait formulée en juillet dernier. « Il est regrettable, sur un sujet aussi crucial que les conditions de dotation des ondes publiques, que des décisions puissent être prises sans qu’on s’assure de connaître tous les points de vue. L’ignorance n’est pas un vice, mais l’entêtement à s’y complaire n’est certainement pas une vertu, souligne Chantale Larouche. Les ondes publiques font partie de l’espace démocratique, elles appartiennent à tous les Canadiens. L’État et ses représentants doivent agir en gardien de cet outil précieux », a-t-elle conclu.

Rappelons que, jeudi, la FNC a porté plainte auprès du CRTC contre TQS pour violation des conditions de sa licence de diffusion.


Source : CSN – 5 septembre 2008

Pour renseignements : Jacqueline Rodrigue, Service des communications de la CSN Cellulaire : 514 773-0060 Bureau : 514 598-2139

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket