5 septembre 2008 – TQS : La ministre Verner ne prend pas la bonne décision

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

Les services de l’aide juridique dispensés au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine pourraient à nouveau…
Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…

5 septembre 2008 – TQS : La ministre Verner ne prend pas la bonne décision

La ministre Verner ne prend pas la bonne décision

La Fédération nationale des communications de la CSN est déçue de la décision de la ministre Verner, qui encore une fois, dans le dossier de TQS, joue à Ponce Pilate. « La ministre refuse de prendre ses responsabilités et de faire respecter les lois canadiennes en matière de télédiffusion. La direction de TQS, en plus de profiter des largesses du CRTC pour l’obtention de son permis de diffusion, s’est placée en situation d’infraction en violant les maigres conditions imposées par l’organisme fédéral. Que faudra-t-il pour que la ministre fasse son travail ? » se demande Chantale Larouche, présidente de la Fédération nationale des communications (FNC-CSN).

La présidente de la FNC déplore aussi que la ministre n’aie jamais répondu à une demande de rencontre qu’elle lui avait formulée en juillet dernier. « Il est regrettable, sur un sujet aussi crucial que les conditions de dotation des ondes publiques, que des décisions puissent être prises sans qu’on s’assure de connaître tous les points de vue. L’ignorance n’est pas un vice, mais l’entêtement à s’y complaire n’est certainement pas une vertu, souligne Chantale Larouche. Les ondes publiques font partie de l’espace démocratique, elles appartiennent à tous les Canadiens. L’État et ses représentants doivent agir en gardien de cet outil précieux », a-t-elle conclu.

Rappelons que, jeudi, la FNC a porté plainte auprès du CRTC contre TQS pour violation des conditions de sa licence de diffusion.


Source : CSN – 5 septembre 2008

Pour renseignements : Jacqueline Rodrigue, Service des communications de la CSN Cellulaire : 514 773-0060 Bureau : 514 598-2139

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket